<em>Agboville ( Côte d’Ivoire): La Journée Mondiale de la Culture Africaine et Afro-Descendante (JMCA) bat son plein</em>

AccueilSociale

Agboville ( Côte d’Ivoire): La Journée Mondiale de la Culture Africaine et Afro-Descendante (JMCA) bat son plein

Depuis hier 22 pour certains et tôt ce matin du 23 janvier pour d'autres, nous avons foulé le sol d'Agboville, en pays Abey pour la célébration de la

Covid-19/Rapatriement au Togo: La quarantaine pour les togolais à l’étranger est comme le VISA désormais, 500 mille fcfa/personnes.
Une paire de « Air Jordan 1 » de 1985 vendue 560 000 dollars aux enchères !
Ange Gbetsogbe fait appel au ministre Yark Damehane «Trop de jeunes filles à moitié nue dans la circulation […] causant de nombreux accidents !»

Depuis hier 22 pour certains et tôt ce matin du 23 janvier pour d’autres, nous avons foulé le sol d’Agboville, en pays Abey pour la célébration de la culture africaine prônée par la JMCA.

Agboville est une ville où vivent essentiellement les Abés, groupe ethnique représentant environ 2,8 % de la population de la Côte d’Ivoire. Cette ville a vu naître plusieurs sommités notamment le Président de l’AN Adama Bictogo, le ministre de la santé et président du Conseil Régional de l’Agneby-Tiassa, le producteur émérite des musiques Africaines David Monsoh, de la grande voix Nayanka Bell, du grand Journaliste Wakili Alafé ( Président du Comité d’organisation de la JMCA) et aussi du président rampé-rampé Lopère Daloa.

Cette première journée qui a réuni plusieurs autorités religieuses, traditionnelles, administratives et autres acteurs de la culture a été marquée par une table ronde. Au cours de cet échange la problématique de la perte de nos richesses culturelles a été posée et de façon unanime, les uns et les autres ont promis, chacun de son côté, à tout mettre en œuvre pour la promotion et la valorisation de la culture Africaine.

Pour information, cette Journée a été promue par un Togolais en la personne de John Dossavi ( RAPEC) et célébrée pour la première fois en Afrique à Lomé, dans la capitale Togolaise. Mais force est de constater que la Côte d’Ivoire qui a pris le train bien après le Togo soit en passe de devenir aujourd’hui la locomotive de la célebration de la JMCA en Afrique francophone.

Aujourd’hui, pendant que la JMCA avance et tient sa 4 ème édition au pays d’Allassane Ouattara, le triste constat est que du côté du 228, pays où elle a pris son essence, la JMCA n’est que l’ombre d’elle même et c’est bien regrettable.

Proclamée par l’Unesco lors de sa 40eme session de la Conférence Générale, la JMCA devrait être célébrée et promue par tous les pays et tel est d’ailleurs le voeu de Wakili Alafé, Président du Comité d’organisation.

En attendant la JMCA 2023 bat son plein à Agboville et après la table d’honneur de ce matin, toute la population est conviée à un grand concert, à la place HKB, à partir de 18h avec plusieurs artistes locaux mais aussi nationaux et internationaux.

Lorenzo KELEKI, DP Atopani Infos depuis Agboville (Côte d’Ivoire)🇹🇬

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0