Anani Fifa: « VOYAGES AVEC FAURE ET LES PATRONS DE PRESSE INSATIABLES »

AccueilInterview

Anani Fifa: « VOYAGES AVEC FAURE ET LES PATRONS DE PRESSE INSATIABLES »

Le singe sale se mange en public. Au sein de notre corporation je me demande si certains ont créé leur journal juste pour voyager avec le chef de

Le Anani Fifa: « Encore des arguments d’enfantillages pour interdire les marches du PNP! »
Nathaniel Olympio: « Le rejet de l’autre basé sur la race est donc un non-sens, parce que cela revient au rejet de soi-même. »
Ces Diego Maradona laissés pour compte au pays des Gnassingbé

Le singe sale se mange en public.
Au sein de notre corporation je me demande si certains ont créé leur journal juste pour voyager avec le chef de l’état. Leurs employés aussi rêvent ces voyages de Chine, Japon, Etats-Unis, Italie etc…

Mais il y a toujours de l’embouteillage entre les patrons de presse. Un seul journaliste directeur peut voyager avec faure 5 fois en 2 ans sans penser proposer ne serait ce qu’une seule fois son rédacteur en chef ou un autre employé. Elepossibla?

Les directeurs qui proposent dès fois leurs employés pour voyager aux côtés de faure sont très rares. Sur 100 à peine 3. Je ne sais pas comment certains directeurs arrivent à se retrouver dans l’avion alors qu’à 24h du voyage ils étaient sous perfusion à l’hôpital. Directeur Ninja! Du moment où vous êtes entouré des gens pour faire le journal il faut aussi leur donner ces opportunités. C’est très rare d’écouter un employé parler en bien de son patron.

Ne soyez pas surpris si vous remarquez qu’au sein de la presse il y a plus des centaines de sites d’information. Les sites voient le jour de jour en jour même si certains patrons ne savent pas écrire. Le bitos aussi les attire. Tout le monde veut devenir patron même s’il a 14 abonnés sur son site. L’essentiel c’est de soutenir faure sur les chaînes de télévisions et radios afin d’ espérer des publicités des sociétés d’état et surtout un voyage avec lui. Ils se disent que c’est mieux que de travailler avec un directeur malhonnête qui bloque toutes les opportunités au sein de sa rédaction. Que cela ne vous étonne pas si vous voyez un ancien employé dans une veste de Tchécoslovaquie voyager aux côtés de faure.

La multiplicité des sites d’information au Togo sont nés de l’ingratitude, des détournements des opportunités des patrons de presses dans certaines rédactions. Si certains journalistes n’avaient pas crée des sites comme miatchan-miadouvidé.com ou kêrêtogbona.tg ils ne voyageraient jamais aujourd’hui avec faure.

Si vous voyez aujourd’hui un pauvre journaliste dans une petite voiture aluminium de 500 000 fcfa comprenez qu’il revient de très loin. Il a
trop souffert. Je demande aux cambrioleurs de ne jamais le guetter
.

PLUME AK43

error: Le contenu est protégé !!