Arrestation d’Agbéyomé kodjo: des journalistes brutalisés et arrêtés

AccueilDroit

Arrestation d’Agbéyomé kodjo: des journalistes brutalisés et arrêtés

L’opposant Kodjo Agbéyomé, arrivé en seconde position lors de la présidentielle du 22 février 2020 avec 19,45 % derrière Faure Gnassingbé crédité de

Kpatcha Gnassingbé sollicite une évacuation sanitaire à l’étranger
Pétrolegate/Me Célestin Agbogan : « On a eu l’impression qu’on veut saper le droit à la défense »
Togo-Match journal Alternative & Tsolenyanu : Une seconde mi-temps s’annonce.

L’opposant Kodjo Agbéyomé, arrivé en seconde position lors de la présidentielle du 22 février 2020 avec 19,45 % derrière Faure Gnassingbé crédité de 70,78 % des voix au premier tour, a été arrêté mardi matin à son domicile par la gendarmerie nationale togolaise.

Il est accusé de ne pas coopérer avec la justice puisque pour 3 fois, il n’a pas répondu à la convocation de la gendarmerie dans une enquête en cours contre lui.

Depuis le lendemain de la présidentielle, Kodjo Agbéyomé réclamait le victoire avec un résultat de près de 60% (selon ses dires), procédant à la nomination d’un présumé Premier ministre, d’un ministre des affaires étrangères, installant un cabinet et s’auto-proclamant « Président démocratiquement élu ».

Le procureur de la République porte contre lui plusieurs chefs d’accusations, dont les troubles à l’ordre public et une tentative d’atteinte contre la sûreté de l’État.

Après avoir reçu la convocation du service des renseignement de la gendarmerie nationale pour la troisième fois, ses avocats avaient clairement informé lundi face à la presse que l’ancien Premier ministre n’allait pas faire le déplacement pour des raisons de santé. Ils avaient appelé le procureur à suspendre la procédure en cours contre lui le temps que sa santé se rétablisse.

Dans la foulée, les hommes en uniforme ont tiré sur les journalistes, notamment deux confrères de « Togo Actualités ». Il s’agit du confrère Teko N. Ahatefou dit « Tesko Aristo » embarqué , sa moto saisie et son caméraman Aimé Kaku qui est activement recherché pour avoir pris les images des militaires alors qu’ils commettaient les bavures. La consœur Sherifa Faré-Kpandja de mag tv une chaîne Youtube a également vu sa moto saisie.

Les deux sont actuellement à la gendarmerie nationale et doivent répondre aux questions du service des renseignements et d’investigations.

L’arrestation d’Agbéyomé Kodjo met fin à la première saison de cette série qui a commencé au soir du 22 février dernier.

La saison 2 est donc sur le point de commencer avec la bataille judiciaire dont on connaît déjà le gagnant, quand on voit un peu comment fonctionne la Justice togolaise aux bottes de qui on sait.

error: Le contenu est protégé !!