Arrestation du DP Carlos KETOHOU: L’association JDHO exige la libération immédiate et sans condition du journaliste.

AccueilDroit

Arrestation du DP Carlos KETOHOU: L’association JDHO exige la libération immédiate et sans condition du journaliste.

Alors qu'il est appelé à comparaître dans une affaire dont nous ignorons le contenu, le Directeur de Publication du journal L'INDÉPENDANT EXPRESSE Mo

« Deuxième mandat » pour Isidore Sassou AKOLLOR à la tête du Patronat de la Presse Togolaise (PPT)
Arrestation des journalistes et activistes : Le peuple est la force suprême qui transforme les montagnes en plaines, les vallées sèches en vallées humides.
JILP: La presse privée togolaise à l’agonie, ses acteurs la voient mourir

Alors qu’il est appelé à comparaître dans une affaire dont nous ignorons le contenu, le Directeur de Publication du journal L’INDÉPENDANT EXPRESSE Monsieur Carlos KETOHOU a été nuitamment arrêté probablement par les éléments du service secret du régime de Faure Gnassingbé (SCRIC) dans son domicile privé alors même que la loi déclare l’inviolabilité du domicile privé.

Les convocations des journalistes deviennent de plus en plus fréquente dans notre pays alors même que la législation prévoit la HAAC (Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication) pour régler les conflits liés aux délits de presse.

Voici le Communiqué de JDHO relatif à l’arrestation du directeur de publication du journal L’Indépendant Express.

L’association Journalistes pour les Droits de l’Homme (JDHO) a appris l’arrestation rocambolesque, cette nuit du 29 décembre 2020, de Carlos Ketohou, Directeur de publication du journal privé L’Indépendant Express, pour une destination inconnue, alors même que, plus tôt dans la journée, il avait reçu un ordre de convocation du Service central de recherches et d’investigations criminelles de la Gendarmerie nationale (SCRIC) pour ce mercredi 30 décembre. Sans connaître l’objet, l’arrestation et l’ordre de convocation adressé au journaliste Carlos Ketohou interpellent JDHO, car intervenant au lendemain de la publication d’un article intitulé « Scoop de fin d’année : femmes ministres interpellées pour vol de cuillères ». JDHO condamne avec énergie cette arrestat ion nocturne du journaliste à son domicile. JDHO rappelle que, dans l’hypothèse d’une corrélation entre cette arrestation et l’article susmentionné, la législation en vigueur au Togo en matière de délit de presse prévoit les voies légales à suivre.

JDHO exige la libération immédiate et sans condition du journaliste Carlos Ketohou et la cessation de toutes formes de menaces et d’intimidations à son encontre dans le cadre de l’exercice de son métier de journaliste.

JDHO appelle incessamment toutes les organ isations de défense des droits de l’homme au niveau national et international ainsi que toutes les chancelleries accréditées au Togo à se mobiliser pour qu’il soit mis fin à toutes les formes d’intimidations dont fait l’objet le directeur de publication de L’Indépendant Express.

La liberté de presse, acquise de haute lutte au Togo, ne saurait souffrir de quelque forme d’intimidations que ce soit, car le Code de la presse et de la communication en vigueur au Togo indique clairement la voie à suivre en matière de délit de presse.

Fait à Lomé le 29 décembre 2020 Pour JDHO Le présiden

error: Le contenu est protégé !!