Bagarre entre un député et un Adjoint au Maire dans l’Avé: Le spectacle déshonorant d’un Conseilller Spécial de Faure.

AccueilPolitique

Bagarre entre un député et un Adjoint au Maire dans l’Avé: Le spectacle déshonorant d’un Conseilller Spécial de Faure.

Une autorité n'est autorité que lorsqu'elle se respecte. Mais dans la préfecture de l'Avé, ce n'est visiblement pas le cas. Le député de l'Avé Me

Observation de l’acte 1 de la Journée nationale du sport au Togo : Encore une occasion manquée pour le chef de l’État de se rapprocher de sa population
Communiqué de la CEDEAO: Enfin, les Facilitateurs et la Commission de la CEDEAO réaffirme leur ferme détermination à tout mettre en œuvre, en vue de l’application de la Feuille de Route du 31 juillet 2018
Le président du parti « LES DÉMOCRATES » Nicodème A. HABIA souhaite une bonne fête aux musulmans

Une autorité n’est autorité que lorsqu’elle se respecte. Mais dans la préfecture de l’Avé, ce n’est visiblement pas le cas.

Le député de l’Avé Me Pacôme Adjourouvi, par ailleurs 4e Vice-Président de l’Assemblée nationale aurait agressé le 1er Adjoint au Maire de la Commune de Avé 1 Domon Komi et «a failli lui crever les yeux» n’eut été l’intervention d’autres personnalités présentes sur les lieux, ont rapporté plusieurs témoins oculaires. Le spectacle cadeau a été offert lors de la visite du ministre de l’Agriculture Noël Bataka à la chaine d’abattage de l’entreprise « fleurs des champs » qui produit la marque de poulet « Mi Doum » dans la Préfecture de l’Avé le vendredi 03 Juillet dernier.

L’objet du différend entre les deux hommes du même bord politique n’est pas encore connu. Mais il existe des antécédents liés à la gestion des récents scrutins entre le Conseiller Spécial de Faure Gnassingbé, Me Adjourouvi et
plusieurs cadres du milieu. Son parachutage sur la terre de ses oncles n’est pas bien vu par certains.


Les témoins de ce spectacle horrible n’en revenaient pas. Il nous souvient que c’est le Secrétaire Général de la Préfecture Francis Ayida qui a aidé
Domon à se sauver. Joint par la Rédaction, le Secrétaire Général n’a pas voulu en dire davantage. Pour lui, il n’y a pas de souci et il n’a pas vu de spectacle non plus. Quelle que soit la situation, quand assume certaines
responsabilités, la maîtrise de soi et le respect de son image sont plus qu’une nécessité. Toutes nos tentatives pour joindre les deux personnalités pour en savoir davantage sont vaines.

Source: Journal Le Correcteur

error: Le contenu est protégé !!