Client cherche parking désespérément : Quand l’appât du gain l’emporte sur le savoir-vivre

AccueilSociale

Client cherche parking désespérément : Quand l’appât du gain l’emporte sur le savoir-vivre

Sur un panneau parking du supermarché Le Champion Nyekonakpoè, on peut lire les mots que voici : « Le supermarché décline toute responsabilité en cas

Les obsèques de Vincent Lambert ont eu lieu dans l’intimité familiale
Récurrente panne de feux tricolores dans Lomé : En quoi municipalités et autorités routières font preuve de laxisme
AMOU 3: Des fils et filles AKPOSSO partent en GUERRE contre la faim.

Sur un panneau parking du supermarché Le Champion Nyekonakpoè, on peut lire les mots que voici : « Le supermarché décline toute responsabilité en cas de vol ou de détérioration dans l’enceinte du parking ».

Cette inscription, relayée avec une pointe de déception par le promoteur culturel et directeur du Centre Culturel Denyigba-Directeur Frederic Gakpara, signifie que bien que le parking appartienne à l’entreprise de vente au détail, s’il advenait un vol d’engin, le propriétaire du véhicule ne saurait tenir l’entreprise pour responsable. Pourquoi alors ériger un parking synonyme de stationnement, et décliner en même temps toute responsabilité ?

Est[1]ce la meilleure manière de remercier les clients qui sont pour beaucoup dans les chiffres d’affaires mirobolants qu’ils réalisent ? La moindre des choses qu’une entreprise puisse faire pour ses clients est de justement mettre à la disposition d’eux des parkings avec des agents de sécurité qui doivent surveiller leurs engins, sans rien en contrepartie. Percevoir 50 ou 100 francs pour le stationnement peut encore passer, mais décliner toute responsabilité revient à faire une sorte d’apologie du vol, puisqu’un potentiel malfrat peut exciper de cette inscription pour commettre son forfait avec la bénédiction de la société.

Il n’y a malheureusement pas qu’au niveau de ce supermarché qu’on constate ce genre de panneau, on en rencontre devant certains hôtels de Lomé. On voit bien jusqu’où peut entraîner l’appât du gain, ce travers qui relègue au dernier rang le souci de l’humain. On ne peut pas descendre plus bas.

error: Le contenu est protégé !!