Dr. Kodjovi Atna Thon: « La corruption est un grand fléau pour notre pays, elle est intolérable et inacceptable. »

AccueilPolitique

Dr. Kodjovi Atna Thon: « La corruption est un grand fléau pour notre pays, elle est intolérable et inacceptable. »

MESSAGE DU MOIS DE DR. KODJOVI THON DE LA NOUVELLE VISION, Novembre 2020. PRAGMATISME, EFFICIENCE, EFFICACITÉ, METTONS FIN AUX GÉMISSEMENTS DE NOTR

Adjamagbo et Djossou jetés en prison: Faure inaugure une nouvelle ère de sa dictature.
Togo/Éducation : Les examens de fin d’année, un casse-tête pour les enseignants
Fovi Katakou: « Il est inutile de compter sur le gouvernement, vous ne devez compter que sur votre propre détermination. »

MESSAGE DU MOIS DE DR. KODJOVI THON DE LA NOUVELLE VISION, Novembre 2020.

PRAGMATISME, EFFICIENCE, EFFICACITÉ, METTONS FIN AUX GÉMISSEMENTS DE NOTRE PEUPLE

Jeunesse togolaise, femme togolaise, nation togolaise,

Depuis quelques heures nous sommes entrés dans le onzième mois de l’année 2020 après avoir passé un mois d’octobre aussi riche qu’on pouvait s’y attendre suite à la nomination d’un nouveau premier ministre et à la formation du nouveau gouvernement.

A la Nouvelle Vision, beaucoup de faits ont retenu notre attention.

Nous retenons la signature d’engagement des ministres du nouveau gouvernement. S’il faut se féliciter de cette initiative en raison de sa nouveauté chez nous, nous estimons qu’elle n’aura sa vraie valeur que lorsque lesdits engagements sont tenus. Nous espérons que des dispositions sont prises afin d’évaluer graduellement les résultats des ministres par rapport aux engagements pris et à leurs portefeuilles afin que des mesures correctives puissent être prises à temps.

Le mois d’octobre 2020 a également été celui au cours duquel le gouvernement a annoncé la baisse de l’incidence de pauvreté depuis 2008 indiquant le nouveau seuil de la pauvreté à environ 750 francs CFA par jour pour un peu plus de 50% de la population. Mais, même si c’est un point positif, force est de reconnaître que c’est encore très insuffisant.

Il faut espérer que les nouveaux chantiers du gouvernement notamment les discussions bientôt pour le relèvement du SMIG ou encore la construction de 20.000 logements d’ici 2022 également annoncée par les autorités le mois dernier, puissent contribuer très vite à améliorer le niveau de vie de nos populations surtout celles des milieux les plus reculés.

Chers compatriotes,

Cette urgence que constitue l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens pourrait également trouver en partie réponse à travers la lutte contre la corruption. C’est la raison pour laquelle la Nouvelle Vision salue les dispositions qui sont en train d’être prises pour la déclaration des biens et des avoirs des personnes à des postes de responsabilités de notre pays. Nous espérons que la mise en œuvre de cette disposition fondamentale pour la consolidation de la démocratie et la construction de l’Etat de droit ne sera plus reportée aux calendres grecques. Il en va également du vivre ensemble dans notre pays.

Ceci est extrêmement important et nous voulons bien y croire surtout d’autant plus que le Togo vient de mobiliser le 23 octobre dernier 27,5 milliards de francs CFA sur le marché régional et pourrait très vite y retourner ; des fonds qui, selon le gouvernement, devraient servir à supporter les besoins en financement du budget de l’Etat.

Jeunesse togolaise, femme togolaise, nation togolaise,

Nous savons tous combien la corruption est un grand fléau pour notre pays. Celui qui détourne l’argent, perçoit des rétro-commissions, corrompt et s’offre à la corruption tue l’Etat, met en danger le vivre ensemble et sabote la nation. La corruption est intolérable et inacceptable.

Et c’est le pourquoi, humblement, nous appelons directement le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé à se saisir personnellement du très frustrant dossier des révélations du journal L’Alternative portant sur le détournement de la somme colossale et inimaginable de plusieurs centaines de milliards de francs CFA. Nous l’invitons à prendre la mesure des choses afin que l’opinion soit située le plus tôt possible et que des mesures punitives soient prises selon les délibérations.

Frères et sœurs, chers ‘‘Ambassadeurs Dr Thon’’,

A la Nouvelle Vision, ce nouveau mois de novembre 2020 intervient 30 jours après le démarrage du nouveau paradigme de nos actions, un paradigme fondé sur le triptyque ‘‘Contribuer-Collaborer-Contraindre’’ avec pour axe essentiel le contrôle citoyen de l’action publique.

Contribuer comme nous l’avons toujours fait en faisant fréquemment des propositions aux premiers responsables; collaborer en aidant par exemple les programmes, projets et institutions de l’Etat à atteindre leurs objectifs; contraindre en se constituant en lobby pour les populations par rapport aux gouvernants pour éviter ou réduire les dérapages de gouvernance.

Dans le cadre de cette réorientation, nous avons durant le mois dernier demandé et obtenu des rencontres avec des dirigeants d’institutions, programmes et projets de l’Etat. Notre objectif comme nous l’avons toujours souligné reste pour nous de nous rapprocher davantage des institutions afin de mieux les connaître et nouer la confiance en tissant une meilleure relation avec ces dernières et exposer les opportunités disponibles à nos populations.

Durant ce mois de novembre 2020, nous continuerons sur cette lancée en multipliant ces rencontres afin de satisfaire à notre idéal de pragmatisme politique.

Les prochains 30 jours nous permettront également de renouveler nos programmes d’accompagnements scolaires et pédagogiques que nous mettons en œuvre chaque rentrée scolaire. Il s’agira des sessions de conseils et d’orientation des nouveaux bacheliers et étudiants, des sessions de renforcement de capacités pédagogiques de membres du corps enseignant, des appuis en bourses d’études, outils et instruments didactiques et fournitures scolaires, etc.

C’est l’occasion pour nous de relancer notre appel aux personnes de bonne volonté à nous offrir leurs appuis multiformes dans l’exécution de ces programmes de nécessité sociale pour nos populations dans ces contextes très difficile de la Covid19.

Nous lançons le même appel à l’endroit des divers acteurs entre autres, les chefs d’entreprises, les multinationales, la diaspora, les experts en matière d’éducation, à se pencher sérieusement sur les besoins du secteur de l’éducation afin que les objectifs dans la vie de nos enfants soient atteints.

Nous espérons ainsi travailler efficacement pour contribuer à offrir de meilleures conditions de vie, d’étude et de travail à tous et à chacun selon son secteur d’activité.

Heureux mois de novembre 2020 à toutes et à tous.

Dr. Kodjovi Atna Thon

error: Le contenu est protégé !!