EBOMAF change de visage et sacrifie 774 employés dans la savane (Dapaong) : EBOMAF effectue sa tâche avec pleine d’inconscience et met tous ces employés dans un désaccord sur ses capacités

AccueilSociale

EBOMAF change de visage et sacrifie 774 employés dans la savane (Dapaong) : EBOMAF effectue sa tâche avec pleine d’inconscience et met tous ces employés dans un désaccord sur ses capacités

Le Groupe EBOMAF est un groupe panafricain leader du BTP,  intervenant dans la construction d’infrastructures routières et aéroportuaires en Afri

« Devant la mort, toutes les querelles finissent »: Le CONAPP appelle tous les internautes et autres activistes sur les réseaux sociaux à faire preuve de respect à l’égard de la mémoire de l’illustre disparu et de sa famille encore sous le choc.
Maryse QUASHIE et Roger E. FOLIKOUE: « Une démocratie dont les institutions ne jouent pas leur rôle, et dans laquelle les individus ne peuvent pas choisir librement leurs représentants, est-elle encore une démocratie ? »
« Nonvi-Sympas » fait don d’une salle d’étude à l’orphelinat « Dieu est Grand » d’Amoussoukopé

Le Groupe EBOMAF est un groupe panafricain leader du BTP,  intervenant dans la construction d’infrastructures routières et aéroportuaires en Afrique de l’Ouest. La société à la tête du groupe, EBOMAF, a été fondée en 1989 au Burkina Faso par son PDG. Cette entreprise à l’actionnariat familial a su rapidement diversifier son activité d’origine de BTP en développant de nouveaux secteurs tels que l’immobilier, le transport aérien, le génie civil, l’hôtellerie et la restauration. Cette diversification s’est accompagnée d’une emprise géographique croissante en Afrique de l’Ouest et en particulier, outre le Burkina Faso, au Togo, au Bénin, en Côte d’Ivoire et en Guinée.
En effet, selon nos informations , ils étaient 774 composés de techniciens, ouvriers, manœuvres, cuisinières, secrétaires… recrutés selon eux en 2011 par l’entreprise des BTP Ebomaf pour la construction de la nationale N°1. Certains et d’autres affectés du côté du Burikane Faso et du Bénin. Des manifestations spontanées de mécontentement de ces supposés ‘’employés’’ d’Ebomaf, vise à réclamer leurs droits. Selon la même source, les démarches en vue de rentrer dans leurs droits ont commencés il y a déjà Cinq mois. « Depuis cinq mois, des techniciens, ouvriers, manœuvres, cuisinières, bonnes femmes, secrétaires… recrutés font les vas et viens à la main d’œuvre et à la préfecture pour réclamer leur salaire non payé depuis . » indique notre source. A travers la ville de Dapaong de ce matin, les employés ont voulu se rendre à la préfecture pour crier leur impatience au Préfet qui leur avait demandé de lui donner un peu de temps pour régler le problème. Car, ils ont été informés des autorités arrivés dans leurs villages respectives ces employés ont fait des tractations pour plaider leurs causes mais Hélas.
A suivre sur notre page Youtube la réaction de l’un de ces employés licenciés

error: Le contenu est protégé !!