Forces Vives Espérance pour le Togo: « Pour des élections crédibles et transparentes, il est encore temps ! »

AccueilSociale

Forces Vives Espérance pour le Togo: « Pour des élections crédibles et transparentes, il est encore temps ! »

Le 13 novembre 2019, le mouvement des Forces Vives Espérance pour le Togo avait fait une déclaration publique pour appeler à un consensus en vue de p

Scoop/UPRAD-TOGO : Patrick Magnon enfin prêt pour sa mission
Cité Quotidien De Maryse QUASHIE Et Roger E. FOLIKOUE: « Bourreaux et responsables, Victimes et coupables. »
Découvre comment créer ton avatar sur Facebook

Le 13 novembre 2019, le mouvement des Forces Vives Espérance pour le Togo avait fait une déclaration publique pour appeler à un consensus en vue de prendre le temps nécessaire pour disposer d’un fichier fiable et penser à un pilotage consensuel du processus électoral, notamment en revoyant la composition de la CENI.
Le gouvernement a tenu à maintenir la période du 29 novembre au 1er décembre pour une révision des listes électorales, trois journées auxquelles il a ajouté une journée supplémentaire car tout le monde a pu l’observer, les mêmes problèmes que ceux du mois de mai 2019 se sont posés : insuffisance, dysfonctionnement et lenteur des kits, attente interminable des citoyens… Le lundi 2 décembre à 16 heures des citoyens ont dû retourner chez eux sans être inscrits.
Ainsi ce que nous craignions est en train de se réaliser : du fait qu’il y ait des doutes sur la fiabilité du fichier dont certains sont exclus, il y a possibilité de contestation des résultats de la consultation électorale, germe de conflits et de nouvelles violences dans le pays. Et déjà un climat de terreur se développe à Lomé, et à l’intérieur du pays, notamment à Sokodé, à cause d’actes de violence, à en croire le gouvernement, contre les forces de l’ordre, alors que des civils se plaignent d’être victimes de brutalités de la part des forces de l’ordre au cours des patrouilles.
Face à cette situation, nous nous voyons donc dans l’obligation de lancer un nouvel appel car il nous semble qu’il est encore temps de tout tenter pour éviter une issue négative pour tous, il est encore possible de se donner du temps pour que le fichier devienne tout à fait fiable, et pour s’entendre sur un pilotage consensuel du processus électoral. Dans cette perspective, le Mouvement des Forces vives Espérance pour le Togo adresse :
 ses félicitations à tous les citoyens qui ont tout mis en oeuvre pour s’inscrire sur les listes malgré les difficultés,
 ses remerciements aux organisations de la société civile, aux partis politiques, aux acteurs de la vie sociale du pays qui ont encouragé les citoyens à s’enrôler malgré les tracas,
 ses remerciements à la Conférence Épiscopale du Togo pour son exhortation au gouvernement à revoir, de façon plus concertée, la composition de la CENI et de la

Cour Constitutionnelle, réviser le code électoral, établir un fichier d’électeurs fiable et crédible.
Parce qu’il est encore temps, Espérance pour le Togo
 exhorte le gouvernement à tout mettre en oeuvre pour trouver un consensus avec les autres acteurs de la vie sociopolitique du pays pour le fichier et pour le pilotage du processus électoral,
 encourage les organisations de la société civile et les autres acteurs de la vie sociopolitique qui ont initié des actions en vue d’un fichier électoral fiable et d’un autre pilotage du processus électoral à poursuivre ces actions,
 encourage particulièrement ses membres à œuvrer dans ce sens selon leur sensibilité propre, comme c’est le cas pour le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) et le Centre de Promotion de l’Etat de Droit et de la Gouvernance Equitable (CEPREDGE) qui a attiré l’attention le 2 décembre 2019 sur la question du délai nécessaire pour une simple révision ;
 demande à la communauté internationale de soutenir toute action tendant à ce que le processus électoral au Togo soit, dans sa mise en oeuvre, effectivement conforme aux normes et standards internationaux.
Parce qu’il est encore temps, Espérance pour le Togo exhorte chaque citoyenne, chaque citoyen, à tout mettre en oeuvre pour que l’on évite la violence dans notre pays, en réclamant la mise en place dès maintenant d’un fichier fiable et l’instauration d’un pilotage consensuel du processus électoral, car c’est aux citoyens de se mobiliser pour être considérés comme des électeurs à part entière ;
Demande aux médias, aux citoyens, femmes et hommes de tous âges, de toutes couches sociales et toutes confessions religieuses, à toutes les personnes de bonne volonté, de diffuser ce message dans toutes les villes, les villages, les hameaux les plus reculés de notre pays qui a besoin de paix pour son développement :
Pour des élections crédibles et transparentes, il est encore temps !
Lomé le 6 décembre 2019
Maryse QUASHIE
Porte-parole de la Coordination du Mouvement
des Forces Vives Espérance pour le Togo.

error: Le contenu est protégé !!