Fraude électorale: « Nous n’avons pas d’arme, nous n’avons pas d’argent, Même en croisant les bras, Faure Gnassingbé et son régime vont tomber. »

AccueilPolitique

Fraude électorale: « Nous n’avons pas d’arme, nous n’avons pas d’argent, Même en croisant les bras, Faure Gnassingbé et son régime vont tomber. »

La dynamique Kpodzro a été devant la presse au domicile du candidat Agbéyomé Kodjo ce mardi 25 février 2020. Présent à cette conférence de presse, l

Covid-19 : 70 millions de dollars pour redresser l’économie nationale
Départs à la retraite suspendus des FAT: « C’est encore une curiosité togolaise » Dixit Me Raphaël Kpandé-Adzaré:
Revendications du Syndicat des enseignants du Togo : Bawara ou la carte du pourrissement jusqu’au bout

La dynamique Kpodzro a été devant la presse au domicile du candidat Agbéyomé Kodjo ce mardi 25 février 2020. Présent à cette conférence de presse, le candidat, le porte-parole, le directeur de campagne et l’Archevêque émérite de Lomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro réitère son engagement et sa détermination à œuvrer pour que le peuple togolais arrache sa victoire.

Mgr Philippe Kpodzro regrette que les Togolais ne soient pas sortis dans les rues dimanche lorsque la commission électorale nationale indépendante (CENI) proclamait les faux résultats de l’élection présidentielle. « Il faut que les Togolais se mobilisent pour atteindre Cana », a-t-il dit.

« Une injustice est une injustice. Levez-vous tous ! N’ayez pas peur de fusil, les soldats même en ont marre. ne restez pas dans vos chambre avec la peur, sortez massivement dans les rues pour arracher la victoire », a lancé Mgr Kpodzro.

Il faut rappeler que le prélat convie les personnes du troisième âge à une marche à Lomé ce vendredi 28 février 2020. Il demande également aux Togolais d’observer trois jours de jeûnes, de prière et de louange pour « pour la délivrance de la Terre de nos aïeux sans effusion de sang avant la fin de ce mois de février ».

Le candidat Agbéyomé Kodjo de la dynamique Mgr Kpodzro a fait des révélations sur comment les résultats de la présidentielle de 2020 ont été truqués par le régime de Faure Gnassingbé dans l’avion qui a servi a ramené les présidents de CELI de l’intérieure du pays.

« Le pouvoir a envoyé un avion au nord pour récupérer les présidents, notamment de Dankpen, Cinkassé, Dapaong, Mango, Kara, Sotouboua, Sokodé, Bafilo et de Blitta pour les amener à Lomé. Que s’est-il passé dans l’avion pour que le taux de participation soit de 97 et 97% ? Je crois que l’arme du crime se trouve dans l’avion qui a été envoyé aux présidents de CELI au nord », a indiqué le candidat Agbéyomé Kodjo de la dynamique Mgr Kpodzro.

 Mgr Kpodzro et le candidat de la dynamique Agbéyomé Kodjo dit également être prêt à lutter pour arracher cette victoire que le régime tente de confisquer. Le candidat de la dynamique dit qu’il est prêt à aller en prison si cela permettra de libérer le peuple togolais.

« Un leader qui n’est pas prêt à mourir pour une cause n’est pas un leader, moi Dieu m’a beaucoup donné, je peux partir maintenant, ce n’est pas un problème. Mais le peuple sera libéré. Je peux aller à la prison. La prison, je l’ai déjà connue 2 fois, aller pour une 3eme fois, ça ne m’inquiète pas. Cette fois, ça ne passera pas comme avant. Nous n’avons pas d’arme, nous n’avons pas d’argent, mais on Dieu de notre côté et le peuple avec nous. Même en croisant les bras, Faure Gnassingbé et son régime vont tomber, parce que personne ne peut accepter cela. Ils vont tomber. Ils ont pris un plat chaud, ils vont le laisser tomber », a-t-il souligné.

Notons qu’une marche pacifique est prévue ce vendredi à Lomé pour revendiquer la victoire du candidat Agbéyomé Kodjo.

Il faut aussi noter que Les avertissements des autorités togolaises envers la coordination de la dynamique Kpodzro se suivent. A la suite du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Yark Damehame qui a presque menacé Dr Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo lundi lors de la présentation des rapports des missions d’observations électorales, Gilbert Bawara aussi s’y met. Il met en garde Mgr Kpodzro et le candidat de sa dynamique.

« S’ils s’amusaient à vouloir poser des actes qui sont contraires à l’ordre public et à la loi, la réaction des autorités compétentes sera ferme », a fait savoir le ministre de la Fonction publique, du Travail, de la Réforme administrative et de la Protection sociale.

Affaire à suivre …

error: Le contenu est protégé !!