Godwin Tété: « Il nous faut exercer une action de destruction du système de domination lui-même. »

AccueilPolitique

Godwin Tété: « Il nous faut exercer une action de destruction du système de domination lui-même. »

« Sortir de la domination suppose une action de destruction du système de domination lui-même » (paraphrasant Frantz Fanon) Le titre du prés

Politique MPDD se prononce: de la nécessité de conduire les prochains processus électoraux dans un esprit républicain
Togo-Ghana: Les médias préconisent des relations plus approfondies
Dr Kodjovi A. Atna Thon: « Le mal est profond, la lourde difficulté de notre pays à faire face à cette crise sanitaire tire sa source de notre fragilité économique et aussi de gouvernance. »

« Sortir de la domination suppose une action de destruction du système de domination lui-même » (paraphrasant Frantz Fanon)

Le titre du présent texte n’est autre chose que le slogan que les militants du « Rassemblement Démocratique Africain » (RDA) avaient adopté, dans les années 1946-1951, pour s’encourager et résister à la répression sauvage et systématique dont ils étaient l’objet de la part des impérialo-colonialistes français. Ce slogan m’est instinctivement (!) revenu à l’esprit à la faveur de la réunion tenue à Niamey (Niger) en dates du 02 au 04 octobre 2019, par d’anciens Chefs d’État africains, au cours de laquelle ces derniers ont déclaré, de manière on ne peut plus nette et claire, que le nombre de mandats présidentiels sur le sol africain ne doit plus jamais dépasser deux !!!

Venant d’ex-Chefs d’État, cela m’est allé droit au cœur. À telle enseigne que j’ai immédiatement (!) décidé de prendre ma plume pour populariser, le plus largement que faire se peut, cet heureux (!) événement. Car, c’est à nous autres – simples combattants de la liberté – qu’il incombe de diffuser toute Bonne Nouvelle du genre de la « Déclaration de Niamey » datée du 04 octobre 2019.

Oui ! Je me permets de suggérer que, chaque fois qu’une nouvelle allant dans le sens du progrès survient sur notre Continent, nous l’amplifiions. Que nous la portions jusqu’au dernier paysan, dans le coin le plus caché (!) de nos bleds…

Non ! Dans les temps modernes de nos jours, la MONARCHIE  (!!!) ne sied nullement (!!!) à l’Afrique. Et, comme le dirait notre brillant Frantz Fanon, si nous tenons à sortir de la domination d’une poignée de roitelets post et néo-coloniaux, il nous faut exercer une action de destruction du système de domination lui-même !!!

Combattants africains de la liberté, salut !!!

Paris, le 08 octobre 2019

Godwin Tété

error: Le contenu est protégé !!