Injustice dans le système éducatif togolais: « A cœur ouvert d’une des victimes d’ une injustice sociale avérée sur la Terre de nos Aïeux, l’or de l’humanité. »

AccueilSociale

Injustice dans le système éducatif togolais: « A cœur ouvert d’une des victimes d’ une injustice sociale avérée sur la Terre de nos Aïeux, l’or de l’humanité. »

Depuis 1999, les enseignants togolais du préscolaire, du primaire et du secondaire se mettent régulièrement en grève dans les villes du pays pour

Élèves mis à rude épreuve par la lecture et les mathématiques : Revoir les méthodes pédagogiques
TdE et CEET d’août, École gratuite jusqu’en Terminale en 2021-2022: Les « FEMMES PYRAMIDE » ont pris connaissance du communiqué et encourage le gouvernent à aller plus loin pour satisfaire toutes les 7 revendications
Le MMLK visite le village de Sikakondji ( YOTO ) et dénonce les réalités des localités minières: « Les populations sont tenues de connaître elles mêmes ces lois pour faire valoir leurs droits . »

Depuis 1999, les enseignants togolais du préscolaire, du primaire et du secondaire se mettent régulièrement en grève dans les villes du pays pour réclamer de meilleures conditions de travail, ce qui empêche la tenue normale des cours.

Les enseignants réclament notamment des indemnités de logement, une prime et les « salissures » (liées à l’utilisation de craies), ainsi que l’annulation des « affectations punitives ». Il arrive ainsi que les représentants d’enseignants et les leaders syndicaux dites « Auxiliaires  » soient systématiquement licenciés et remplacés par ceux qui ont signé de ne jamais faire la Grève. .

« Le gouvernement n’écoute pas nos revendications, donc la grève est le seul moyen de se faire entendre. L’indemnité de logement avait été promise en 1975, à l’occasion d’une réforme : nous souhaitons qu’elle soit tout simplement appliquée. Par ailleurs, la poussière des craies abîme les yeux. Enfin, ce qui me dérange particulièrement, c’est la précarité des enseignants auxiliaires : ce sont des professeurs qui font cours, mais ils gagnent moins que les enseignants titulaires et ils ne sont jamais titularisés. » 

18/10/1999 – 18/10/2019, 20 ans déjà d’injustice sociale avérée sur certaines catégories de compatriotes qui ne revendiquaient qu’une meilleure condition de vie des travailleurs. Parmi ceux ci, certains ont été privés de plus de 15 mois de salaires et quant aux autres dits « Auxiliaires  » systématiquement licenciés et remplacés par ceux qui ont signé de ne jamais faire la Grève. Injustice sociale avérée sur la Terre de nos Aïeux par certains ministrons zélés, qui avaient suspendu nos salaires dès 18/10/99 alors que l’arrêté de la mise en application ne sortait qu’en Avril 2000.OH TOGO!!! Terre des Intellects zélés,tarés et manipulés par une force obscure. (Ahatefou Folly Tonyevena)

error: Le contenu est protégé !!