Kpélé-Tsavié: Un village, deux chefs.

AccueilSociale

Kpélé-Tsavié: Un village, deux chefs.

Le village, chef-lieu du canton de Gbaledze dans la Préfecture de Kpélé connaît des agitations cycliques liées aux conflits de la chefferie. C'est un

Farida Bemba Nabourema: « La corruption c’est voir sa femme, sa sœur, mourir à même le sol par manque de soins parce que l’on a pas de quoi payer l’accouchement »
Extraction illégale et sauvages de sable dans les Communes Vo 3 et Vo 4 : Plusieurs villages sous menace de disparition
Les Africains chassent le franc CFA, IL revient sous le vocable de l’ECO

Le village, chef-lieu du canton de Gbaledze dans la Préfecture de Kpélé connaît des agitations cycliques liées aux conflits de la chefferie. C’est un
dossier bien connu des autorités mais on se demande pourquoi elles tergiversent sur une situation qui menace la paix civile dans
ce village.

Kpélé-Tsavié a connu Togbui Abiti Foly 1er, Togbui Attah Tsede Abiti II. Curieusement, le Trône Royal connaîtra plus tard Togbui Bienfait Duafa Ahoomey-Zunu Atiebo1er puis Togbui Kpele Koffi Ahoomey-Zunu Atiebo II.
Pour les Abiti, cette situation a été rendue possible par les hauts cadres de la famille Ahoomey-Zunu. Pendant que Christophe Hadzenou Awudi a été désigné pour succéder à feu Kpele Koffi Ahoomey-Zunu, Jacques Kokouvi Tsede Abiti III a été intronisé par les siens.

Le 07 août dernier, lors de la cérémonie traditionnelle de désignation de ce dernier, des miliciens bien connus ont tout vandalisé jusqu’au véhicule du
chef désigné. Plusieurs courriers ont été adressés au ministre de l’Administration Territoriale sans suite.

Tous les deux chefs désignés pour le même village attendent leur arrêté de reconnaissance. Les tensions restent palpables dans ce village. « Nous avons repris ce qui nous appartient et rien ne nous l’enlèvera désormais », soutient le porte-parole des Abiti. Dans le camp d’en face, on estime que tous ont un même ancêtre et eux aussi peuvent être chef dudit village et il n’est nullement question d’une usurpation. Il faut noter que c’est de cette préfecture que sont originaires plusieurs cadres du parti au pouvoir à
savoir la Présidente de l’Assemblée Nationale, les deux anciens Premiers ministres Me Joseph Kokou Koffigoh et Séléagodji Ahoomey-Zunu, le Maire de Kloto 1 lui qui connaît bien ce dossier car ayant des liens familiaux avec la famille royale Abiti.

Tous ces gens regardent les deux clans s’affronter sans lever le petit doigt. On se demande si c’est vraiment la politique de concorde nationale de paix que prône le chef de l’Etat est observée dans ce canton. Il importe que l’ordre soit rétabli dans ce canton.

Doit-on le rappeler, le canton de Gbaledze est composé de Tsavié, Danipe,
Dafo, Kayi, Anum et Kponvié.

K.A. L’information en continu sur le www.lecorrecteur.info Bonne

Source: Le Journal Correcteur N°968

error: Le contenu est protégé !!