La C14: « Malgré les invalidations de ces 12 listes, nous seront néanmoins présente dans 73 communes répandues sur toute l’étendue du territoire national. »

AccueilPolitique

La C14: « Malgré les invalidations de ces 12 listes, nous seront néanmoins présente dans 73 communes répandues sur toute l’étendue du territoire national. »

Après plusieurs années de résistance à la décentralisation le régime, en place depuis des décennies, a enfin accepté d’organiser les élections locale

Site de la quinzaine commerciale théâtre d’insalubrité : Qui pour calmer les ardeurs inciviques des Togolais ?
MMLK/ Révisions électorales pour les locales 2019 : Le plan sadique et cynique de la CENI a réussi ,mais jusqu’à quand ?
Ridicule, dégoût et faux-fuyant… : La  »cohésion nationale » selon Saint Faure Gnassingbé

Après plusieurs années de résistance à la décentralisation le régime, en place depuis des décennies, a enfin accepté d’organiser les élections locales réclamées à corps et à cris par le peuple togolais.

Convaincus que la victoire des forces démocratiques ne peut être obtenue que dans l’unicité d’action, les partis politiques regroupés dans la Coalition C14 sont déterminés à aborder ensemble ces échéances électorales comme une étape importante de la lutte pour l’alternance démocratique dans notre pays.

C’est pourquoi ils ont fait le choix certes difficile mais exaltant d’y participer avec des listes communes.

Ils ont pu ainsi déposer des listes harmonisées dans 85 communes sur toute l’étendue du territoire national.

Mais en s’attribuant une compétence que le code électoral ne lui a pas confiée, la Chambre Administrative de la Cour Suprême du Togo a invalidé douze (12) de leurs listes, parfois pour de petites erreurs de non signature de la déclaration de candidature qui peuvent en réalité être rapidement corrigées.

Malheureusement, les recours initiés contre ces invalidations ont été tous rejetés.

Au même moment, la Coalition a appris avec étonnement que certaines listes concurrentes se trouvant dans les mêmes situations d’erreurs ont été repêchées.

Cette impartialité de la Cour est de nature à entacher gravement la crédibilité des élections en préparation.

Mais ce qui surprend le plus, c’est le cas de certaines listes invalidées par la Chambre Administrative de la Cour Suprême et dont les recours ont été rejetés qui continuent à se maintenir, on ne sait comment, dans le processus électoral.

C’est le cas notamment des listes UNIR dans Oti Sud1 et dans Vo 4 qui ont été invalidées, la première parce que « le candidat N°17 (LAMBONI Manawoba) a produit le certificat de nationalité du nommé KANOH Abdourazizi en lieu et place de son propre certificat » et la seconde parce « le candidat n°7 (KONOWA Mawoulawoè) est né le 27 Juin 1995 » et ne remplit pas l’âge requis.

Malgré l’invalidation de ces listes et le rejet des recours, elles continuent d’être dans le processus électoral. Celle de Vo 4 a été autorisée à payer la caution et à participer au tirage pour la confection du bulletin de vote.

C’est le lieu d’interpeler vigoureusement le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales pour faire arrêter cette pagaille et donner un minimum de crédibilité aux élections en cours.

Malgré les invalidations de ces douze listes, la Coalition sera néanmoins présente dans 73 communes répandues sur toute l’étendue du territoire national.

La Coalition C14 remercie les populations pour leur soutien à la stratégie d’une union de l’opposition pour arriver à bout de la dictature.

Elle leur lance un appel pressant à voter massivement le 30 Juin 2019 les listes de la C14.

Le vrai développement à la base commencera avec ces élections locales auxquelles la C14 accorde une importance capitale.

Une étape importante vers l’alternance en 2020 sera franchie avec le remplacement des délégations spéciales à la solde du régime par les élus du peuple acquis à la démocratie et à la bonne gouvernance.

ENSEMBLE, On gagne, On gagne… !

error: Le contenu est protégé !!