La Loupe du Correcteur: « Des miliciens d’autodéfense de retour avec la bénédiction du régime. »

AccueilInterview

La Loupe du Correcteur: « Des miliciens d’autodéfense de retour avec la bénédiction du régime. »

Des miliciens du pouvoir Gnassingbé qui ont commis des exactions les plus abjectes lors des grandes manifestations de la C14 entre 2017 et 2019, sont

La Loupe du Correcteur : Appareil judiciaire togolais enrhumé ?
Editorial: Retour des régimes monarchiques
Habib Barth AFOLABI: « Le mal persiste à cause du silence et de l’inaction des justes », le pasteur alerte des camps de concentration au Togo.

Des miliciens du pouvoir Gnassingbé qui ont commis des exactions les plus abjectes lors des grandes manifestations de la C14 entre 2017 et 2019, sont de retour. Ces individus que le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile Yark Damehame a eu le front et le toupet de surnommer « groupe d’auto-défense » ont été visibles dans les grands carrefours du Grand Lomé le samedi 1er août dernier. Par endroits, ces individus armés de manchettes et de gourdins cheminaient avec des détachements des forces de défense et de sécurité positionnés un peu partout à travers la capitale pour empêcher tout regroupement à l’appel de certaines organisations de la diaspora. « Face aux manifestations de la DMK et ses acolytes illégaux prévues pour le 1er août 2020, le Comité de veille et de riposte de la commune d’Agoè-Nyivé 1 (CVR) composé des hommes imbus de paix sont sortis pour riposter et sauvegarder la paix et la sécurité que prône notre champion Faure Essozimna Gnassingbé », a posté un des groupes sur les réseaux sociaux.

Au-delà du très peu de sérieux qui entoure ces manifestations, il est inconcevable que le gouvernement légalise ces groupes dits « d’autodéfense » très préjudiciables à la sécurité du pays. Encourager ces individus dans leurs lugubres missions est une porte ouverte à tout quidam pour se rendre justice. Des turpitudes de ce genre sont à l’origine du pire dans certains pays dont le Burkina Faso et la Centrafrique.


Si d’autres Togolais s’organisaient de cette façon pour en découdre avec ces individus, on peut facilement imaginer le scénario catastrophe. Malgré l’amalgame volontaire que certains individus tentent d’insinuer en parlant des Togolais regroupés par l’opération Ville propre du premier samedi de chaque mois, cela convainc très peu du fait que ce sont des individus connus et qui agissent à visage découvert de sorte qu’on ne saurait les confondre.


Vivement la fin de ce jeu dangereux.
Honoré ADONTUI

error: Le contenu est protégé !!