La Loupe Du Correcteur: « Par négligences et rafistolage irréfléchis, la route Lomé-Vogan-Anfoin finalement un tombeau ouvert. »

AccueilInterview

La Loupe Du Correcteur: « Par négligences et rafistolage irréfléchis, la route Lomé-Vogan-Anfoin finalement un tombeau ouvert. »

Cette voie d'à peine 61 km aura tout connu entre les mains d'un gouvernement dépourvu de rigueur et de vision. Les travaux ouverts depuis plus de six

Mr Gérard Komi Weissan : « La construction d’un Togo où il fait bon vivre passera forcement par la vérité et l’honnêteté intellectuelle. »
Statut d’ancien président : Pourquoi Kabila fait mieux que Faure
La Loupe du Correcteur : « Trop de communiqués répressifs créent la méfiance. »

Cette voie d’à peine 61 km aura tout connu entre les mains d’un gouvernement dépourvu de rigueur et de vision. Les travaux ouverts depuis plus de six ans n’ont jamais été achevés avec les conséquences désastreuses tant sur les riverains que sur les usagers.


Même la portion réfectionnée est devenue multidimensionnelle. Des rigoles prévues par la première entreprise ont été abandonnées par la seconde démontrant le caractère amateur et mafieux du pouvoir.


Aujourd’hui, les négligences volontaires et les multiples rafistolages sont sources des accidents meurtriers au quotidien. Rien que la partie Kégué-Klobatèmé-Djagblé-Avéta, que d’accidents ! Plusieurs vies sont fauchées fréquemment au point que la zone s’apparente à une portion hantée dans le
subconscient des usagers. Or, il suffit juste d’ériger des ralentisseurs (dos d’âne) à l’entrée et à la sortie de ces villages pour éviter ces genres d’accidents. Au quotidien, ce sont des familles endeuillées en raison de l’insouciance des gouvernants.


Malheureusement, cette situation n’émeut personne. Pourtant, les cris de cœur et de détresse sont bien souvent émis. Il n’est que temps que les ministres de la Sécurité, des Infrastructures, le Maire Golfe 2 bougent leur cul pour éviter le pire.


Concomitamment, les usagers doivent se montrer aussi responsables, prudents, vigilants en évitant les excès de vitesse afin de préserver leur vie. Vivement des solutions appropriées à la hauteur du drame sur l’axe Kégué-Djagblé-Avéta.

Honoré ADONTUI

Source: Le Correcteur Num 950 du 17 Septembre 2020

error: Le contenu est protégé !!