La réouverture des écoles en Afrique, l’OMS et l’UNICEF se prononcent: « La prolongation de la fermeture des écoles risque de nuire encore plus aux enfants. »

AccueilInternational

La réouverture des écoles en Afrique, l’OMS et l’UNICEF se prononcent: « La prolongation de la fermeture des écoles risque de nuire encore plus aux enfants. »

Malgré la crise sanitaire, plusieurs pays ont été obligés d’autoriser la réouverture des écoles afin de sauver l’année scolaire. Une enquête de

Coup d’État en Guinée : « Il faut avec beaucoup de prudence et de méfiance… » Conseil Mamadou THUG !
Eudoxie Yao dit avoir pardonné à Grand P pour son infidélité, mais… !
Messi ou Ronaldo ? La réponse très surprenante de Paul Pogba !

Malgré la crise sanitaire, plusieurs pays ont été obligés d’autoriser la réouverture des écoles afin de sauver l’année scolaire. Une enquête de l’OMS portant sur 39 pays d’Afrique subsaharienne a révélé que les écoles sont entièrement ouvertes dans six pays seulement. Elles sont fermées dans 14 pays et partiellement ouvertes (pour les classes d’examen) dans 19 autres. Une douzaine de pays prévoient de reprendre les cours en classe en septembre, ce qui correspond à la rentrée scolaire dans certains pays.

L’impact social et économique à long terme de la fermeture des écoles est également préoccupant. Selon des estimations de la Banque mondiale, les fermetures d’écoles en Afrique subsaharienne pourraient entraîner des pertes de revenus à vie de 2 400 000 F CFA par enfant. Cette situation pourrait également être aggravée par la baisse des revenus de certains parents qui sont obligés de rester à la maison pour s’occuper des enfants, en particulier dans les ménages qui n’ont pas les moyens de payer des services de garde d’enfants.

« Les écoles ont ouvert la voie vers la réussite pour de nombreux Africains. Elles constituent également un espace sûr où de nombreux enfants en situation difficile peuvent se développer et s’épanouir », a déclaré Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Le directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique orientale et australe, Mohamed M. Malick Fall s’est aussi prononcé sur le sujet : « L’impact à long terme de la prolongation de la fermeture des écoles risque de nuire encore plus aux enfants, à leur avenir et à leurs communautés ».

error: Le contenu est protégé !!