La révolution ne se décrète pas, ce sont les circonstances qui provoquent la révolution: « Et quand une dictature est à sa fin , chaque situation peut devenir l’élément déclencheur. »

AccueilPolitique

La révolution ne se décrète pas, ce sont les circonstances qui provoquent la révolution: « Et quand une dictature est à sa fin , chaque situation peut devenir l’élément déclencheur. »

Milawoe PasDe4Mandat Avec les recensements des 16 , 17 , 18 , 19 Mai 2019 ; vous comprenez que le gaspillage des biens publics, du temps ; la cor

‘Ultime’ convocation délivrée par le Service central d’investigations et de recherches criminelles (SCRIC) à Agbéyomé Kodjo: Le collectif des Avocats « hausse le ton »
Troisième journée de campagne de la liste ANC dans la commune de togblé kopé (agoe-nyivé 4).
Communiqué de la CEDEAO: Enfin, les Facilitateurs et la Commission de la CEDEAO réaffirme leur ferme détermination à tout mettre en œuvre, en vue de l’application de la Feuille de Route du 31 juillet 2018

Milawoe

PasDe4Mandat

Avec les recensements des 16 , 17 , 18 , 19 Mai 2019 ; vous comprenez que le gaspillage des biens publics, du temps ; la corruption et le laisser-faire et aller , sont une méthode de conservation du pouvoir du clan Gnassingbé.

La CENI lance la révision des listes électorales avec des machines défectueuses . Au premier jour , plus de 85% des gens présents pour se faire recenser ont attendu en vain. Ils n’ont pu se faire inscrire que sur une liste pour la journée du 17 Mai . Et la journée suivante , c’est à peine 30% des inscrits qui arrivent à se faire recenser .

Déjà la seule journée du 16 avec l’expérience en organisation des élections suffisait pour amener la CENI à doubler, tripler le nombre de kits du recensement dans les différents centres .

Mais c’est à la fin des trois jours que la CENI du Gnassingbé Faure a trouvé la nécessité d’ajouter quelques kits supplémentaires dans certains centre du recensement .

Au centre de l’école primaire publique catholique Adidogome qui est dans le Golfle7 ( des noms sans identités culturelle ni anthropologique ) Aflao Sagbado , nous constatons :

  • 9h07 l’arrivée d’un nouveau kit du recensement . Et c’est en ce moment qu’ils cherchent la salle où mettre le kit pour le recensement.
  • 9h51 , l’arrivée du second kit du recensement

Et les deux kits n’ont commencé par travailler qu’à 10h30mn .

Déjà à 14h30mn , au niveau des deux nouveaux kits ; les agents recenseurs disaient qu’ils ont déjà assez de personnes dans la salle . Et avec la lenteur des machines, ils ne pourront même pas enrôler les gens déjà présents . Ceux qui viennent pour se faire recenser à ces heures sont priés de rentrer chez eux.

À 16h30mn à la fin de la journée nous avons au niveau des kits nouveaux :

  • Kit1 : 35 personnes
  • Kit2 : 39 personnes

Ils enroulent alors chacun environ 5 personnes en une heure .

Ces 4 jours du recensement pourraient devenir le déclic pour une action spontanée si seulement si nous avons anticipé les choses . Nous avons trop perdu le temps entre aller ou ne pas aller aux locales .

La révolution ne se décrète pas . Ce sont les circonstances qui provoquent la révolution . Et quand une dictature est à sa fin , chaque situation peut devenir l’élément déclencheur .

Il revient aux citoyens , la minorité active de travailler à la transformation des situations défavorables en favorables .

Chaque centre du recensement devrait être le point du départ d’un mouvement spontanée pour dire non au #CompteurAZero et au quatrième mandat de Gnassingbé Faure .

Nous devons maintenant apprendre à être créatif , inventif . Le clan Gnassingbé est à sa fin. Il peut partir en tout moment .

Travaillons nous rapidement à la mise en application de l’idée de comité de résistance citoyenne dans tous les quartiers, de Tikpi .

Nous sommes une génération de résultats . La victoire est nôtre maintenant !

fovi katakou ( b-a-b-a , RAL )
Nature-Homme-Societe

error: Le contenu est protégé !!