Le cirque des vendus de la CEDEAO continue: La C14 réitère son engagement pour une alternance pacifique par les urnes et insiste sur les exigences des populations togolaises.

AccueilPolitique

Le cirque des vendus de la CEDEAO continue: La C14 réitère son engagement pour une alternance pacifique par les urnes et insiste sur les exigences des populations togolaises.

La C14, a rencontré la délégation de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest ce mardi. Une occasion pour ce regroupement de parti

1er Tour De L’élection Présidentielle De 2020: La cour constitutionnelle a tranché, 2 candidats invalidés, et voilà c’est parti pour les sept(7) restants.
Jean-Pierre FABRE exhorte la CENI de bien faire son travail en qualité d’organisateur des élections présidentielles de 2020
Démarrage sur les chapeaux de roue des opérations anticorruption en Côte d’Ivoire : Et si WIYAO Essohana prenait exemple sur Épiphane Zoro Bi Ballo ?

La C14, a rencontré la délégation de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest ce mardi. Une occasion pour ce regroupement de partis d’opposition de réitérer ses exigences pour une élection présidentielle crédible, transparente et acceptée par tous.

Voici le communiqué:

La Coalition de l’opposition togolaise  C14, a été reçue le mardi  10 décembre 2019  par une délégation de la CEDEAO  conduite par le Général BEHANZIN, arrivée à Lomé dans le cadre d’une mission d’évaluation préélectorale.

Au cours des échanges,  la C14, tout en réitérant son engagement pour une alternance pacifique par les urnes, a insisté sur  les  exigences des  populations togolaises  en vue de l’organisation  d’une élection présidentielle libre, équitable et apaisée. Ces exigences concernent  entre autres points :

  • La refonte complète du  fichier électoral  et l’audit de l’ensemble du processus électoral par une institution internationale;
  • La recomposition de la Cour constitutionnelle conformément aux recommandations de la CEDEAO ;
  • Le réaménagement  de la CENI et de ses démembrements en vue d’une représentation des acteurs du paysage politique national ;
  • Le renforcement  du système de sécurisation et d’authentification  des bulletins de vote ;
  • L’arrêt des violences, des violations répétées des droits de l’homme  et la stigmatisation d’une ethnie et religion dans la vie politique nationale ;
  • Etc.

Concernant la participation de l’actuel chef d’état à la prochaine élection présidentielle, la C14 a réitéré sa position et celle de la majorité des togolais qui est que cette participation est inopportune après bientôt six décennies de règne de la famille dont il est issu et a souhaité que la CEDEAO  œuvre dans ce sens.

La C14 a réitéré son étonnement face au refus persistant de la CEDEAO à publier ou à mettre à  la disposition des acteurs politiques  le rapport de l’audit du fichier électoral (2018).

Enfin la C14 a invité la délégation de la CEDEAO à faire preuve d’impartialité, à être à l’écoute de l’immense majorité des Togolais et à prendre conscience du discrédit qui frappe l’Institution sous régionale suite à son incapacité à régler correctement les crises dans la région en général et sa complaisance face au régime togolais en particulier.

La C14 n’entend en aucune manière cautionner la mascarade et frauduleuse élection présidentielle en préparation par le pouvoir et lance un appel àtous les togolais de l’intérieur  comme  de l’extérieur  à rester mobilisés pour l’obtention des conditions d’organisation d’une élection présidentielle transparente et équitable en 2020 au Togo.

                                              Fait à Lomé le 11 Décembre 2019  Pour La Coalition                                                                                                                                                                                   

             Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON

error: Le contenu est protégé !!