Les braquages à répétions dans la capitale du Togo: « Le clan GNASSINGBÉ va nous dire que notre armée est impuissante devant ce phénomène ou culture de braquages au Togo ? »

AccueilSociale

Les braquages à répétions dans la capitale du Togo: « Le clan GNASSINGBÉ va nous dire que notre armée est impuissante devant ce phénomène ou culture de braquages au Togo ? »

BRAQUAGE OU MÉTHODE DE PAYEMENT AUX MILICIENS Ceux qui se ventent devant les médias internationaux être, des traqueurs de terroristes peuve

Accaparement des terres par le gouvernement : 20 579 hectares de terres dans Ogou 2 et Ogou 4, les collectivités parlent de projet macabre du Gouvernement
Cité Quotidien De Maryse QUASHIE Et Roger E. FOLIKOUE: « Politique, imagination et rêve ! »
MAGAZINE SIKA’A en mode coronavirus:  » Je n’ai fait que rêver, mais Dieu merci de m’avoir au moins permis de rêver… un si beau rêve. »

BRAQUAGE OU MÉTHODE DE PAYEMENT AUX MILICIENS

Ceux qui se ventent devant les médias internationaux être, des traqueurs de terroristes peuvent ils être impuissants devant de simples braqueurs ?

Ce sont des vrais braquages ou des méthodes politiques de recherches d’argents pour nourrir leurs jeunes d’auto-defense du quartier , c’est-à-dire les miliciens qu’eux-mêmes reconnaissent l’existence devant les médias ?

En voyant l’énergie dévoyée par l’armée togolaise dans le dernier procès de Satchivi , nous sommes étonnés qu’elle semble aujourd’hui impuissante devant les braquages répétitifs .

Nous avons vu comment l’armée togolaise est allée arrêter Messenth du #Nubueke à la maison . De même comment elle a transformé les villes de Sokode ..en un champ de guerre pour imposer le silence au population aux mains nues.

Les arrestations d’Assiba Johnson , Ouro Djikpa …et d’autres responsables politiques et de la société civile dans ce pays ont été exécutés parfaitement par l’armée .

Nous avons vu aussi comment l’armée togolaise ou le SRI ( Service du Renseignement et d’investigation ) s’est illustré (e) dans l’affaire de notes à l’Université de Lomé avec les arrestations du professeur Ihou Wateba et l’enfant du professeur David Dossey .

Dernièrement nous avons vu comment le SRI est allé arrêter fovi katakou et ses collègues ( dans la maison de fovi katakou ) qui ont fait la veille citoyenne le 30 juin dernier lors des élections locales .

Avec toutes ces performances d’arrestations des acteurs politiques et de la société civile , le clan GNASSINGBÉ va nous dire que notre armée est impuissante devant ce phénomène ou culture de braquages au Togo ?

Gnassingbé Faure qui était allé en Angleterre pour venter le PND ( Programme National du Développement ) va nous dire qu’il n’est pas conscient de l’échec de ce projet avec ces braquages répétitifs ?

En dictature rien n’est au hasard. Ces braquages répétitifs que nous constatons répondent à un but politique .
Soit c’est une méthode pour :

  • Maintenir l’attention de la population sur leur besoin de sécurité et la détourner sur la politique c’est-à-dire de la distraction , diversion pour gagner un peu du temps
  • Nourrir leur base arrière de miliciens ( reconnus publiquement sur les média en 2017 ) qui travaillent pour eux
  • Semer la terreur dans la population
  • Un mécontent haut placé du clan GNASSINGBÉ qui veut se faire attendre ou qui menace si on veut le neutraliser

Aujourd’hui avec les qualités de notre armée , le clan GNASSINGBÉ ne peut pas nous dire que ces braquages dépassent nos braves hommes.

Comme le clan Gnassingbé Faure a donné l’ordre à l’armée en octobre 2017 de laisser faire les miliciens dans les rues de Lomé . Car c’est devant l’armée régulière que les jeunes miliciens de Gnassingbé Faure s’attaquaient aux manifestants et rentraient dans les maisons pour bastonner , détruire , violer , tuer.

La manière dont ces braquages se passent nous pensons que les commandements et l’organisation de l’armée ont été d’une manière à favoriser , faciliter le travail des braqueurs sans qu’elle n’intervient.

Il nous revient à nous population de nous organiser pour notre Sécurité .
Car trop c’est trop . Ça suffit maintenant !

Nous sommes une génération de résultats. La victoire est nôtre , maintenant.

fovi katakou ( b-a-b-a , RAL )
Nature-Homme-Societe

error: Le contenu est protégé !!