Marche du PNP: L’ANC condamne la répression des manifestations et appelle le pouvoir à un respect scrupuleux du droit de manifester pacifiquement inscrit dans la Constitution et dans les lois en vigueur.

AccueilPolitique

Marche du PNP: L’ANC condamne la répression des manifestations et appelle le pouvoir à un respect scrupuleux du droit de manifester pacifiquement inscrit dans la Constitution et dans les lois en vigueur.

L’ANC condamne la répression des manifestations du PNP L’ANC est vivement préoccupée par le fait que le gouvernement continue de s’illustrer dans les

Signature officielle de l’accord de partenariat et de coopération entre la Commune du Golfe3 et la Commune de Rabat
La Loupe du Correcteur: « Climat des affaires, Faure l’éternelle diversion. »
Togo: Le peuple togolais devra faire appel à son génie afin de comprendre qu’il est et reste le détenteur du pouvoir après Dieu le créateur

L’ANC condamne la répression des manifestations du PNP
L’ANC est vivement préoccupée par le fait que le gouvernement continue de s’illustrer dans les
violations des droits et libertés des citoyens, notamment par la répression des manifestations
publiques pacifiques, les intimidations, les mesures liberticides des préfets et des chefs
traditionnels, les arrestations intempestives, les passages à tabac et autres exactions.
L’ANC dénonce et condamne la répression des manifestations du 13 avril 2019, organisées par
le PNP et qui s’est soldée par un mort, plusieurs blessés graves et des arrestations.
L’ANC exprime ses vives condoléances aux familles affligées et souhaite un prompt
rétablissement aux blessés. Elle exige la libération immédiate de toutes les personnes arrêtées.
L’ANC dénonce en outre les pratiques illégales du gouvernement qui consistent à déployer
systématiquement des forces militaires pour assurer le maintien de l’ordre public, comme ce fut
le cas aux manifestations du PNP, et le 14 avril 2019, au meeting de l’ANC à Atakpamé, où une
forte présence d’hommes armés et en tenue de guerre était visible dans toute la ville.
Dans l’intérêt de la paix et de la cohésion nationale, l’ANC appelle le gouvernement à un respect
scrupuleux du droit de manifester pacifiquement inscrit dans la Constitution et dans les lois en
vigueur.
Fait à Lomé, le 19 avril 2019
Pour le Bureau National

Patrick LAWSON-BANKU

error: Le contenu est protégé !!