MMLK / JOURNÉE  DU 1ER MAI DANS LE ROYAUME DES LIBANAIS , CORÉENS ET INDIENS AU TOGO ( ZONE FRANCHE )

AccueilSociale

MMLK / JOURNÉE DU 1ER MAI DANS LE ROYAUME DES LIBANAIS , CORÉENS ET INDIENS AU TOGO ( ZONE FRANCHE )

A CETTE OCCASION , CES TRAVAILLEURS SERONT HABILLÉS MALGRÉ EUX PAR LEURS EMPLOYEURS MÉCRÉANTS ET TYRANS POUR SOIT DISANT Célébrer UNE FÊTE DU

Mort de Koffi Dodji Koutsouati : « Le silence du procureur de la République nous inquiète et nous amène à penser, la mort de notre fils ne restera pas impunie. »
Lutte contre la corruption, la fraude et le détournement de fonds : Le Togo lamentablement distancé par Joao Lourenço
La MUGET enfarine-t-elle les enseignants ?

A CETTE OCCASION , CES TRAVAILLEURS SERONT HABILLÉS MALGRÉ EUX PAR LEURS EMPLOYEURS MÉCRÉANTS ET TYRANS POUR SOIT DISANT Célébrer UNE FÊTE DU TRAVAIL DEVANT LE REGARD COMPLICE DES AUTORITÉS TOGOLAISES.

Pourquoi le président FAURE n’a pas évoqué la situation précaire et honteuse de plus de 15 000 Togolais travaillant dans la Zone Franche lors de son adresse à l’Assemblée nationale ?

FAUT IL AVOIR PITIÉ DE CES MILLIERS DE TOGOLAIS QUI REFUSENT DE S’EMMANCIPER DE LA SERVITUDE ?

Sans pour autant exprimer aucune pitié pour les employés de la zone franche qui se contentent des miettes jetées aux fenêtres par leurs véreux employeurs , le Mouvement Martin Luther King s’insurge toutefois contre la célébration de la journée du 1er Mai comme un trophée de guerre par ces derniers pour légitimer les massives violations des droits des travailleurs contenus dans les textes et les lois sociaux. Alors qu’à l’origine le 1er mai est une journée mise à profit par les travailleurs pour examiner ou faire l’état des lieux des luttes syndicales et leurs effets sur les conditions de travail et vie après une année d’activités.
Aussi ,cette occasion permet elle d’engager de nouvelles orientations relatives aux revendications et doléances à travers des cahiers de charges pour UN TRAVAIL DÉCENT..Mais malheureusement, la remise de ces cahiers de charges est devenue traditionnelle et routinière avec les mêmes doléances qui ne sont jamais satisfaites .Du coup , cette journée se transforme à des célébrations pompeuses au cours desquelles des festivités et des réjouissances sont maximisées à travers les nourritures ,les boissons et les danses de toutes sortes . Ces dépenses budgétivores pour une seule journée pouvaient normalement servir à répondre à quelques unes des doléances .
Si le MMLK admet qu’il faut se réjouir et se déstresser après une année de travail, cela ne doit en AUCUN CAS occulter le but principal de la journée du 1er mai dédiée aux ouvriers et employés dans leurs luttes syndicales pour un travail décent.
Ce qui est le cas de la Zone Franche , ironiquement appelé désormais le ROYAUME DES LIBANAIS, les 15 000 togolais aiment se réjouir et festoyer un seul jour sur les 365 et s’attrister voire végéter dans la misère tout le reste . Quelle absurdité ? Quelle ambiguïté ? On dirait des gens voués à des miettes sur leur territoire paradoxalement conquis des étrangers qui sont à cheval laissant les princes à pieds . La célébration de la fête du travail dans ce secteur frise le ridicule et étale l’inconscience et la lâcheté des acteurs notamment les employés, leurs délégués et leurs organisations syndicales.
Il est dommage que l’adresse du Chef de l’Etat à l’Assemblée nationale n’a pas pu évoquer le DRAME de la zone franche confirmant notre thèse selon laquelle ce secteur est abandonné et vendu aux Libanais , aux Coréens et aux Indiens.
Vivement , que les Togolais prennent conscience du désastre et de la calamité auxquelles ils sont confrontés au quotidien sinon des lendemains incertains et obscurs les attendent encore .

Lomé ,le 29 avril 2019

MMLK / Mouvement Martin Luther King

error: Le contenu est protégé !!