Mouvement EN AUCUN CAS: « Le délibéré du procès de Foly SATCHIVI de ce 12 septembre 2019 est renvoyé au 10 octobre 2019 sans informer ses avocats »

AccueilPolitique

Mouvement EN AUCUN CAS: « Le délibéré du procès de Foly SATCHIVI de ce 12 septembre 2019 est renvoyé au 10 octobre 2019 sans informer ses avocats »

Le communiqué du mouvement "EN AUCUN CAS" de Foly SATCHIVI détenu en prison civile de Lomé ce matin fait croire que le procès de ce 12 septembre 2019

Projet Kennedy, l’autre nom de l’assistanat ?
Togo-Politique: « L’homme est par nature un animal politique.» L’ homme politique qui ne désarme pas brise le silence.
Communiqué du parti politique « Les Démocrates » sur tentative de décapitation de la C14 avec l »emprisonnement ou l’agression physique de certain leaders

Le communiqué du mouvement « EN AUCUN CAS » de Foly SATCHIVI détenu en prison civile de Lomé ce matin fait croire que le procès de ce 12 septembre 2019 a été renvoyé au 10 octobre 2019 soit un mois après. Voici le contenu de ce communiqué :

Prévu initialement pour se tenir ce jeudi 12 septembre 2019, le délibéré du procès en appel du Patriote Foly SATCHIVI a été, à la dernière minute repoussée au 10 octobre 2019 sans que Foly SATCHIVI et ses avocats n’en soient informé.

En effet, c’est sur Google, précisément sur le site web de la cour d’appel de Lomé que nous apprîmes la sidérante et déconcertante nouvelle ; une preuve de plus que ceux qui dirigent ce pays n’ont aucun respect pour les citoyens et se foutent royalement des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Nous (Membres du Mouvement En Aucun Cas) dénonçons avec vigueur et la plus stricte fermeté ce comportement peu orthodoxe et moyenâgeux des autorités judiciaires visant uniquement à maintenir encore en détention, pendant un temps, le camarade Foly SATCHIVI, sachant pertinemment que les accusations ridicules portées contre lui ne tiennent pas la route.

Ce faisant, les autorités gouvernementales et judiciaires ont manqué une occasion en or de redorer l’image et le blason de nos institutions judiciaires, enfonçant encore plus notre pays dans la boue.

Aussi, nous prennons à témoin l’opinion nationale et internationale et prions les organisations internationales de mettre encore plus de pression sur le gouvernement et ses alliés du corps judiciaires afin que ces genres de pratiques cessent au Togo.

Nous demandons, par ailleurs aux compatriotes soucieux de voir en liberté Foly SATCHIVI et tous les autres détenus politiques de rester à l’écoute des mots d’ordre à venir.

Fait à Lomé, le 12 septembre 2019

Le Comité Exécutif

error: Le contenu est protégé !!