Nii Mantchè dépossédé de son titre des cérémonies traditionnelles pour 3 ans

AccueilCulture

Nii Mantchè dépossédé de son titre des cérémonies traditionnelles pour 3 ans

Covid-19 avec la célébration de la fête de la prise de la 357ème Pierre Sacrée, dans quelle atmosphère les populations de Glidji dans la préfecture d

Togo/Religion : Un constat effectif de la réouverture à Yésu lé agbé Avépozo
Le FC Barcelone détrône le Real Madrid et devient le club le plus riche du monde pour la 1ère fois !
CAN 2021: « Il est impossible d’organiser la CAN au mois de juin… » Dixt Ahmad Ahmad

Covid-19 avec la célébration de la fête de la prise de la 357ème Pierre Sacrée, dans quelle atmosphère les populations de Glidji dans la préfecture des Lacs ont célébrer la cérémonie de prise de la 357ème pierre sacrée encore appelée « Ekpessosso »? La fête n’a pas été bel et bien lieu « comme d’habitude en public avec son éclat, en toute sécurité et en paix ».

Nii Mantchè, le Prêtre de la divinité Mama Koley de la forêt sacrée de Glidji suspendu des cérémonies traditionnelles pour 3 ans, les raisons :

C’est une décision de sanction disciplinaire qui émane du chef canton de Glidji, Gê Fioga Sêdégbé Foli-Bébé XV, roi traditionnel du peuple Gê à Glidji, prise à l’encontre de Wolomo Aminou alias Nii Mantché.

D’après les termes du communiqué informant de cette sanction, l’homme est incriminé pour des « actes d’insubordination aux chefs traditionnels ». Ceci compte tenu du fait que, Nii Mantchè et son association Union des prêtres Gê Yéhoué de la forêt sacrée (UPGFS), malgré les injonctions du Gouvernement par rapport à la lutte contre la pandémie de la Covid-19, auraient tenté le Jeudi 10 Septembre 2020 de prendre la pierre sacrée.

C’est donc ces velléités de défiance de l’autorité (Gouvernement et le Roi des Guins) qui a prononcé une annulation des cérémonies de la 357ème édition d’Ekpessosso, cette année 2020, afin d’éviter la propagation à grande échelle de la pandémie, qui lui valent auourd’hui une suspension de 3 ans.

Comme quoi, malgré l’annulation de la cérémonie officielle de prise de la pierre sacrée « Kpessosso », la sérénité est loin de s’imposer au sein de la communauté Guin et des adeptes des 41 divinités.

error: Le contenu est protégé !!