Participation citoyenne des jeunes à la gouvernance locale : Après le coup d’essai du Programme jeunesse triennal, le volet national en ligne de mire

AccueilSociale

Participation citoyenne des jeunes à la gouvernance locale : Après le coup d’essai du Programme jeunesse triennal, le volet national en ligne de mire

Après trois années d’activités consacrées à l’implication de la jeunesse dans la gouvernance locale, la plateforme associative Les Universités social

Infrastructure/Golfe 6 : Le préfet du Golfe et le Maire de Golfe 6 en mode chefs chantiers sur la route d’Aného
Exploitation de sable à Dévégo-Novissi: « La population lance un cri d’alarme au mairie du Golfe 6, au Préfet, à l’ANGE, au Ministre en charge et au Chef de l’État Faure Gnassingbé, pour trouver une solution définitive à ce problème. »
Covid-19 : Tiken Jah prévient que l’Afrique sera foutu si coronavirus s’installe

Après trois années d’activités consacrées à l’implication de la jeunesse dans la gouvernance locale, la plateforme associative Les Universités sociales du Togo (UST) a présenté le 17 octobre dernier le bilan de son Programme jeunesse triennal (PJT).

Ce programme lancé en août 2019 et basé sur la formation des citoyens et la promotion de la bonne gouvernance, l’État de droit et l’avènement d’une vraie démocratie, vise à rendre les jeunes plus sensibles à la participation locale, par le biais d’activités tournant autour des en[1]jeux communautaires. Il s’agit aussi de créer des espaces de dialogue, d’expression et de formation citoyenne innovants, interactifs et collaboratifs mis en œuvre par et pour les jeunes afin de renforcer leurs capacités en termes de relation entre eux et les élus.

Durant les trois années, environ 250 jeunes (dont 1/3 de filles) issus de 5 localités de la région maritime (Lomé, Tsévié, Vogan, Togoville et Aného), une dizaine d’élus, ainsi que quelque 500 jeunes issus des universités et localités cibles du programme ont pu bénéficier de formations citoyennes et autres cafés citoyens.

Selon Simplice Gaou, le Coordonnateur du Programme Jeunesse Triennal, les jeunes de ces localités ont été sélectionnés « sur la base de nos points forts et sur la base du dynamisme des jeunes dans ces localités ».

Ainsi, le PJT a permis de mener plus d’une activité. En chiffres, c’est 6 numéros de revue de la jeunesse citoyenne publiés ; 55 épisodes de la mini web-série Nunya réalisés ; 235 jeunes formés et accompagnés dans les 5 localités cibles ; plus de 20 communes et députés ayant pris connaissance de l’appli[1]cation Na Manya lancée en 2021 ; 4 camps jeunesse réalisés ; 8 formations thématiques réalisées ; un forum citoyen de la jeunesse ; un salon de la citoyenneté ; 13 groupes de jeunes constitués ; plus de 80 cafés citoyens ; plus de 1630 abonnés à l’application Na Manya ; plus de 300 jeunes étudiants sensibilisés à l’application Na Manya et la mini web-série Nunya ; et plus de 7691 abonnés à la mini web-série Nunya.

Un bilan « positif », de l’avis du Coordonnateur: « Au bout de trois ans, le bilan est positif, et nous espérons que la suite du programme jeunesse va renforcer toutes ces activités. La suite sera de transposer le programme à l’échelle nationale. Cette fois-ci nous comptons aller dans toutes les cinq régions et cela va durer au moins trois ans », a confié Simplice Gaou

Le volet national du programme va prendre effet en novembre prochain.

Source : Journal « Le correcteur » D.K.M.

Le petit togolais au calme. Mes petits écrits me semblent si dérisoires pour honorer autant de beauté et de Gloire. Ma modeste plume puise dans l’encrier de mon cœur et transcrit pour vous toute ma reconnaissance . Je ne fais que parler de tout et de rien.

error: Le contenu est protégé !!