AccueilSociale

PétroleGate: Le 16 septembre, la nouvelle date du procès contre L’Alternative et Ferdinand AYITE.

Les préliminaires du procès famille Adjakly contre Ferdinand Ayité et son journal L’Alternative se sont déroulés ce matin au Tribunal de Première Ins

Ange Gbetsogbe s’indigne contre la cherté de la vie au Togo et appelle le ministre Kodjo ADEDZE au secours.
Affaire de revenant au Gbololande: le Falilande réagit
Togo/Société : Des carrefours de Lomé pris d’assaut par des oranges Béninoises.

Les préliminaires du procès famille Adjakly contre Ferdinand Ayité et son journal L’Alternative se sont déroulés ce matin au Tribunal de Première Instance de Première Classe de Lomé. Le procès a été renvoyé au mercredi 16 septembre 2020.

Les avocats du Directeur de publication ont découvert ce matin que c’est contre Ferdinand Ayité et le journal que Fabrice Adjakly a porté plainte. Or on pensait que c’était seul le patron du journal qui est concerné. Mais ce n’est pas encore là le problème.

Le juge en charge du dossier a requis une caution qui s’élève à 100.000 FCFA. Pour le juge, il faut le versement de cette caution pour que le procès puisse commencer. C’est d’ailleurs ce qu’exige la loi.

Le plaignant Fabrice Adjakly a l’obligation de verser cette caution d’ici le 16 septembre prochain. Il faut noter que le plaignant lui-même n’était pas présent au tribunal. C’est un de ses avocats, un certain Me Toblé qui l’a représenté.

Célestin Agbogan : « Sans le paiement de cette caution, les débats ne seront pas ouverts »

Au cours de l’audience préliminaire ce mercredi matin au Tribunal de Première Instance de Première Classe de Lomé, le juge a requis une caution de 100. 000 francs CFA, somme que le plaignant Fabrice Adjakly devrait payer avant le 16 septembre prochain.

« Aujourd’hui, le dossier a été évoqué. Comme c’est la toute première audience, notre client a été invité à comparaître sur citation directe, la loi oblige à ce que le plaignant paie une caution fixée par le Tribunal. Donc le Tribunal a requis 100.000 francs CFA et envoyé le dossier au 16 septembre prochain. Autrement dit, sans le paiement de cette caution, les débats ne seront pas ouverts », a expliqué Me Célestin Agbogan, avocat de la défense.

L’avocat du journal L’Alternative reste confiant. Il dit qu’il fera tout pour défendre son client. « Nous n’allons pas nous déplacer pour rien du tout. Nous sommes convaincus de ce que nous défendons. C’est pour cela que nous y sommes », a ajouté Me Célestin Agbogan.

Fabrice Adjakly a assigné le journal L’Alternative en justice dans le cadre du dossier publié le 09 juin intitulé : « Importation du pétrole/Les dessous d’un grand scandale : Fabrice Adjakly complice de VITOL disparaît avec plusieurs milliards ».

Source: icilome.com

error: Le contenu est protégé !!