<strong>PIA : 800 jeunes dont 59% de filles formés à la confection d’habillement</strong>

AccueilPolitique

PIA : 800 jeunes dont 59% de filles formés à la confection d’habillement

Au Togo, les autorités du pays sous l’impulsion du chef de l’État Faure Gnassingbé veulent mettre en exergue les secteurs à fort potentiel. C’est l’o

Classement du Togo comme régime autoritaire par « The Economist Group »: Agbéyomé KODJO appelle les populations du Togo à rester mobilisées pour imposer l’alternance au Togo en cette année 2020.
Le Premier ministre Antoine Nadjombe du candidat de la dynamique Mgr Kpodzro saisit Emmanuel Macron
Le Front Citoyen «Togo Debout»: « Ceux-la qui savourent injustice et corruption, Ceux-la qui incarnent dictature et fermeté, Aiment-ils vraiment le Togo ? »

Au Togo, les autorités du pays sous l’impulsion du chef de l’État Faure Gnassingbé veulent mettre en exergue les secteurs à fort potentiel. C’est l’objectif que poursuit l’État togolais en créant la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA). Au rang de ces secteurs, il y a l’industrie textile. Bonne nouvelle, plusieurs centaines de Togolais ont été formés à la confection de l’habillement sur le parc textile de la PIA.

En effet, ce sont plus de 800 jeunes dont 59% de filles qui ont été formés pour la confection de l’habillement. Le centre est installé au sein du parc textile et doté de matériels modernes, composé de plusieurs compartiments comme le magasin, la coupure, des lignes de production, le repassage, l’emballage, la finition, la maintenance et l’échantillonnage.

Le centre de formation de la PIA ambitionne de former 2 000 jeunes qui seront employés sur place d’ici 2023. Il compte également augmenter la production. Actuellement, sa capacité de production mensuelle est de 60 000 pièces. Il prévoit de dépasser le million de vêtements.

Des mutations majeures attendues dans l’industrie textile

Le parc textile de la PIA permettra de transformer l’industrie textile togolaise. Grâce au centre de formation à la confection de l’habillement, la capacité de production des habits sera augmentée. Le volume d’exportation des produits textiles finis sera accru. En outre, le parc textile sera un atout en termes d’employabilité. Au moins 20 000 personnes seront employées.

Selon les projections, des tonnes de coton seront transformées grâce au parc textile. Environ 56 000 tonnes de fibres de coton devraient être converties en produits finis. Aussi, les projections montrent un impact sur le Produit intérieur brut (PIB) du Togo. Ce parc textile devrait contribuer jusqu’à 21% du PIB national.

Des investisseurs spécialisés dans le textile s’installent déjà

L’installation des investisseurs spécialisés dans le textile donnera à coup sûr un coup de pouce à l’industrie textile du Togo. On note déjà la présence de Togo Wood Industries Sarl et Togo Clothing Company (TCC), une entreprise indienne spécialisée dans la confection et la commercialisation de vêtements. Avec ces investisseurs, l’exportation des vêtements made in Togo destinés aux marchés régional et international sera boostée.

Source : Journal « Le Correcteur »