Pour la rentrée scolaire 2020-2021: La FESEN prévient qu’elle ne sera pas en mesure de contenir sa base si ces revendications ne sont pas satisfaites dans les délais fixés.

AccueilSociale

Pour la rentrée scolaire 2020-2021: La FESEN prévient qu’elle ne sera pas en mesure de contenir sa base si ces revendications ne sont pas satisfaites dans les délais fixés.

Le Bureau Fédéral National de la Fédération des Syndicats de l’Education Nationale (FESEN), réuni en séance extraordinaire à Lomé, ce jeudi 22 octobr

Ange Gbetsogbe fait appel au ministre Yark Damehane «Trop de jeunes filles à moitié nue dans la circulation […] causant de nombreux accidents !»
Les rails mortels à Lomé: Encore une victime, Silence radio des gouvernants sur ses drames.
Le MMLK apporte son soutien aux forces vives « ESPÉRANCE POUR LE TOGO » et appelle le peuple Togolais à une mobilisation record

Le Bureau Fédéral National de la Fédération des Syndicats de l’Education Nationale (FESEN), réuni en séance extraordinaire à Lomé, ce jeudi 22 octobre 2020,

Vu la circulaire N°1979/2020/MEPSTA/CAB/SG du 19 octobre 2020 portant organisation pédagogique dans les établissements scolaires,

Vu la circulaire N°1995/2020/MEPSTA/CAB/SG du 19 octobre 2020 portant instructions relatives à l’acquisition de dispositifs de lavage de mains dans les écoles et établissements scolaires,

Vu les rencontres des 7 et 16 octobre 2020 avec le Ministre des Enseignements Primaire Secondaire Technique et de l’Artisanat,

Considérant que l’application du Protocole d’Accord relatif au secteur de l’éducation nationale signé le 18 avril 2018 entre le gouvernement et les fédérations des syndicats d’enseignants est restée en souffrance,

Considérant le sacrifice fait par les enseignants depuis la reprise du 15 juin 2020 pour les classes d’examen et les résultats obtenus dans le contexte de pandémie de la COVID-19,

Considérant les préparatifs de la rentrée scolaire 2020-2021 annoncée pour le 26 octobre 2020 toujours dans le contexte de la pandémie à coronavirus,

Considérant les risques auxquels les personnels enseignant et administratif relevant de ce secteur sont exposés,

La Fédération des Syndicats de l’Education Nationale (FESEN) attire l’attention du gouvernement sur la nécessité de prendre des mesures adéquates afin de garantir à tous une rentrée apaisée et sans risques.

A cet effet, elle invite le gouvernement à prêter une oreille attentive aux revendications des acteurs de l’éducation notamment :

1- Sur l’application du Protocole d’Accord :

✅La répartition et le versement aux acteurs concernés des deux milliards (2.000.000.000) de francs CFA de 2020 avant le 2 novembre 2020.

✅La définition claire d’un chronogramme d’indexation des deux milliards (2.000.000.000) de francs CFA de 2019 et ceux de 2020 sur les salaires des enseignants.

✅L’exécution diligente des mesures et engagements de l’Etat en faveur de l’enseignement confessionnel avant la fin de l’année 2020.

2- Sur l’amélioration des conditions de travail des enseignants :

✅L’augmentation et le versement avant le 2 novembre 2020 des dotations aux inspections et aux établissements du préscolaire
du primaire.

✅La dotation effective de tous les établissements scolaires des dispositifs de lave-mains, du gel hydroalcoolique.

✅Le réaménagement des curricula afin de les adapter au contexte de la pandémie.

✅La formation des enseignants sur les techniques de l’enseignement à distance.

✅Le recrutement effectif des enseignants avant la fin de l’année 2020.

La FESEN félicite les camarades enseignants pour leur patience et les invite à être prêts pour assumer leurs tâches habituelles.

Cependant, elle rappelle au gouvernement qu’il s’avère nécessaire de prendre ces mesures idoines pour assurer à tous, élèves, parents d’élèves, enseignants, personnel d’encadrement, une reprise sécurisée des classes.

La FESEN prévient qu’elle ne sera pas en mesure de contenir sa base si ces revendications ne sont pas satisfaites dans les délais fixés. C’est pourquoi, elle invite, une fois encore, le gouvernement à se saisir avec célérité de ce dossier.

Elle reste engagée à lutter et à défendre les acquis et les droits de tous les enseignants togolais.

                                      Fait à Lomé, le 22 octobre 2020.
                                     Le Bureau Fédéral National
error: Le contenu est protégé !!