Pour lutter contre les fake new, Facebook pourrait limiter les envois sur Messenger

AccueilSociale

Pour lutter contre les fake new, Facebook pourrait limiter les envois sur Messenger

Dans une prochaine version de Facebook Messenger, il pourrait être impossible de transférer un message à plus de cinq personnes. Une limite fixée po

Cité Quotidien De Maryse QUASHIE Et Roger E. FOLIKOUE: « Le commencement de la fin »
Éducation/Commune Golfe 6: Le palais royal d’Agodékè fait don de kits scolaires aux enfants vulnérables
Épreuves de Baccalauréat deuxième partie : De l’urgence de repenser les programmes scolaires

Dans une prochaine version de Facebook Messenger, il pourrait être impossible de transférer un message à plus de cinq personnes. Une limite fixée pour stopper la diffusion des fausses informations. 

https://twitter.com/alexvoica/status/1241843834197282816

We’re working hard to limit the spread of misinfo on our platforms, especially with #COVID19, and we’re exploring more options like testing stricter limits for how many chats you can fwd a message to at one time. This feature is still in development and not testing externally yet.

Nous travaillons dur pour limiter la propagation des informations erronées sur nos plateformes, en particulier avec #COVID19 , et nous explorons d’autres options, comme tester des limites plus strictes pour le nombre de chats auxquels vous pouvez envoyer un message en même temps. Cette fonctionnalité est toujours en développement et n’est pas encore testée en externe

Pour empêcher les fausses informations de se propager, Facebook teste actuellement des mesures draconiennes. Il serait bientôt impossible de transférer un même message à plus de cinq personnes. 

Facebook confirme le test

Sur Twitter, un représentant de Facebook a confirmé tester cette fonctionnalité. Celle-ci n’est cependant déployée nul part pour l’instant. L’entreprise dit réfléchir à de nouvelles limites pour limiter la propagation de rumeurs sur le Covid-19. 

Pour l’instant, Facebook ne donne aucune date sur un éventuel déploiement de ce système. On imagine que, s’il devait voir le jour, ça ne devrait plus vraiment tarder.

Source : 01.net

error: Le contenu est protégé !!