RATIONALISATION DES DÉPENSES PUBLIQUES:  »LE BÉNIN SE DÉBARRASSE DE CERTAINES DE SES REPRÉSENTATIONS ET POSTES DIPLOMATIQUES. »

AccueilPolitique

RATIONALISATION DES DÉPENSES PUBLIQUES:  »LE BÉNIN SE DÉBARRASSE DE CERTAINES DE SES REPRÉSENTATIONS ET POSTES DIPLOMATIQUES. »

Le gouvernement du Bénin se fixe la date du 31 juillet 2019 pour fermer quelques ambassades, consulats et de postes diplomatiques. Ainsi la diplom

COMMUNIQUÉ: « La C14 n’entend pas rester les bras croisés face à cette entreprise de régression politique et sociale que le régime RPT-UNIR veut imposer aux Togolais pour se maintenir au pouvoir. »
Démission du DG de Togocom : Faut -il en rire ?
Élections Locales: « L’ANC remercie les militants et sympathisants et appelle les populations à ne pas se laisser aller au découragement et à la démobilisation d’où qu’elles viennent. »

Le gouvernement du Bénin se fixe la date du 31 juillet 2019 pour fermer quelques ambassades, consulats et de postes diplomatiques. Ainsi la diplomatie béninoise va devoir se passer des ambassades du Bénin à Ottawa au Canada, en Algérie et à Téhéran en Iran. Sans oublier que les Consulats généraux du Bénin à Kinshasa dont l’ambassade est déjà fermée et à New York aux États-Unis vont devoir aussi fermer. Le poste de Représentant Permanent Adjoint du Bénin à l’ONU sera aussi supprimé. Ceci sans compter que dans la même veine, les Attachés Financiers dans toutes les représentations diplomatiques du Bénin vont être rappelés dans le même délai. Des mesures qui suscitent de vives réactions au sein des acteurs qui portent la flamme de la diplomatie béninoise. Et les griefs varient en fonction des intérêts et du choix de certains profils.

Cependant, la position du gouvernement du Président Patrice TALON semble inflexible sur ce réaménagement, d’autant plus que, dans sa marche vers la modernisation de l’administration publique, et l’allègement des procédures, le Bénin a opté pour la dématérialisation et la rationalisation des dépenses, afin de mieux assumer ses charges de fonctionnement. C’est dans cette foulée des réformes que par exemple la plateforme E-VISA a été lancée avec succès le 23 avril 2018.

Le Bénin dispose donc depuis plus d’un an d’un visa électronique pour les séjours courts et sont concernés les ressortissants non africains qui désirent séjourner au Bénin à des fins touristiques ou d’affaires et dont la durée n’excède pas 90 jours. Sa délivrance est automatisée et se fait en 48 heures.

Une avancée qui réduit désormais les tracasseries administratives, et les longs déplacements des non africains désireux d’avoir le visa d’entrée au Benin. Un progrès technologique qui fait que, de facto, certaines représentations diplomatiques ne sont plus indispensables car désormais tout se fait en ligne. La dématérialisation des procédures et la rationalisation des dépenses qui est désormais une réalité dans le milieu diplomatique, permettent de juxtaposer des postes diplomatiques notamment au niveau de l’Europe et de l’Amérique pour plus d’efficacité. Pourquoi ne pas envisager une seule représentation diplomatique en Amérique du Nord ? Sans compter que le Bénin peut aussi opter pour la création des postes d’ambassadeurs itinérants.

En procédant à ce réaménagement de la carte diplomatique qui plus que jamais s’impose, à l’instar d’autres pays qui expérimentent la pratique , le Bénin pourrait réaliser d’importantes économies qui impacteront ses actions diplomatiques, avec plus d’efficacité et de visibilité sur la scène internationale. Le gouvernement doit résister aux pressions diverses dans les milieux diplomatiques et surtout ne doit pas s’arrêter en si bon chemin.

Tesko Aristo Via YDO

error: Le contenu est protégé !!