Réflexions Sur Le Togo Avec Ma Plume De Vautours: Mal-gouvernance, corruption et néocolonialisme à la place des accusés

AccueilInterview

Réflexions Sur Le Togo Avec Ma Plume De Vautours: Mal-gouvernance, corruption et néocolonialisme à la place des accusés

Un gouvernement dictatorial, des citoyens abandonnés et une jeunesse bâillonnée, voici en quelques mots la situation de la République Togolaise, p

La Loupe du Correcteur : Vie chère et pagaille généralisée, l’indifférence suicidaire du gouvernement
fovi katakou: « QUELLE UNITÉ POUR LES LEADERS DE LA LIBERTÉ ? »
Musèlement de la liberté de la presse : Le communiqué de la HAAC contre le journal La Nouvelle est un non évènement

Un gouvernement dictatorial, des citoyens abandonnés et une jeunesse bâillonnée, voici en quelques mots la situation de la République Togolaise, petit pays d’Afrique de l’Ouest qui peine à sortir la tête de l’eau.

Mal-gouvernance, corruption et néocolonialisme à la place des accusés

La gouvernance désastreuse des Gnassingbé ne peut qu’être tenue pour responsable des maux dont souffre la République Togolaise depuis de nombreuses décennies. En 2005, après 38 années du père passées au pouvoir, le chef de l’état actuel a entreprit par la force un changement de constitution dans le but de diriger ce pays qui passe aujaourd’hui à un quatrième mandat. Quinze ans plus tard, celui qui n’hésite pas à violer systématiquement la république et les droits humains demeure à la tête du pays. « Notre système politique, lui, est taillé sur mesure et lui sera donc éternellement profitable. Peu importe le vote du peuple, tant que les Gnassingbé seront candidat, il gagnera les élections et ses opposants seront envoyés en prison » dénonce ma Plume de Vautours.

Face à cet autoritarisme, beaucoup de citoyens ont basculé dans la résignation et ne réagissent plus aux privations de liberté qui se multiplient. Cette peur, liée notamment à la militarisation croissante du pays, est largement entretenue par le pouvoir en vue d’anéantir la moindre révolte populaire. « C’est comme si le peuple était dépourvu de tout sens critique. Peu importe les paroles et les actes de notre chef d’état, tout est accepté et personne n’ose parler. Il n’y a plus d’opinion publique » déplore ma Plume de Vautours.

Principal acteur d’un système corrompu, le gouvernement entretient et pérennise ce fléau pourtant destructeur. Bien plus que quelques billets discrètement échangés sous une table, la corruption régit le fonctionnement global du pays et implique la population toute entière. « La corruption au Togo, c’est presque un art ! Tu crois avoir un administrateur devant toi, mais c’est en fait un villageois qui n’a aucun diplôme en la matière et qui a été pistonné par un parent ou un cousin » atteste l’un de ma Plume de Vautours.

Appliqué à l’échelle nationale, ce système renforce inévitablement les dysfonctionnements politico-sociétaux. « Moi, j’ai honte de comment est géré notre pays. Quand je vois ce gâchis, je me dis que l’Afrique a quand même un incroyable talent ! »

Le Togo ayant été une colonie Française, on ne peut que s’interroger sur le rôle de l’hexagone dans la situation dramatique que connaît le pays. Pour ces activistes, la persistance du scénario colonial est un fait véridique qui n’est plus à prouver. Davantage fourbe et subtil, celui-ci perpétue la misère au sein du pays et maintien la dictature au pouvoir qui en toute logique, sert les intérêts occidentaux. « A l’époque, c’était le fouet, maintenant c’est l’accaparement de nos terres, de nos forêts et de nos ressources naturelles, le soutien à nos dirigeants… La colonisation Française s’incruste jusque dans notre éducation et notre économie. Regardez notre monnaie, le Franc CFA, autrement dit Colonie Française d’Afrique ».

Si le colonialisme d’antan est aujourd’hui reconnu, il n’en est rien pour les faits néocolonialistes actuels unissant fatalement la France à l’Afrique, au détriment du peuple Africain. Ma Plume de Vautours« On dit que l’Afrique est pauvre, mais c’est faux ! L’Europe est riche et développée grâce à nous, notre pauvreté sert votre richesse et c’est ce qui nous condamne à la pauvreté. Le minerai dans vos smartphones, le pétrole dans vos voitures… toute cette richesse vient de chez nous et nous appartient. En vérité, c’est la France qui est pauvre et c’est la raison pour laquelle la colonisation en Afrique continue. »

C’est donc entre dictature, corruption, misère et impérialisme occidental que la République du Togolaise tente de survivre, entraînant tout un peuple avec elle.

je vais y revenir” avec ma Plume de Vautours …

Tesko Arito Zowadan II

error: Le contenu est protégé !!