AccueilSociale

Si nous voulons un Etat de droit…

Si nous voulons un Etat de droit, l'argent de Novissi, on doit le partager à tous ceux qui sont pauvres, et pas seulement à ceux qui ont une carte d'

Alexandre AKLA:  » Ne cédons a aucune provocation, aucune manipulation, aucune tentative de déstabilisation visant à troubler la quiétude qui règne sur notre territoire. »
Accaparement des terres par le gouvernement : 20 579 hectares de terres dans Ogou 2 et Ogou 4, les collectivités parlent de projet macabre du Gouvernement
Coronavirus : la Chine ouvre un service hospitalier entièrement robotisé

Si nous voulons un Etat de droit, l’argent de Novissi, on doit le partager à tous ceux qui sont pauvres, et pas seulement à ceux qui ont une carte d’électeur. Cet argent n’appartient pas à Faure ou à ceux qui votent. C’est l’argent de tous, car tous ont contribué à constituer ce fonds. La vieille femme qui vend du gombo, elle paie chaque jour les tickets au marché.


Elle paie des taxes quand elle achète du crédit pour téléphoner. Elle paie des taxes quand elle prend un taxi ou un zémidjan (cette taxe
est incluse dans le prix du litre d’essence!).


Elle paie des taxes quand elle achète du sucre, de la tomate etc. C’est avec ces taxes que Novissi a rassemblé les centaines de millions de francs. Doit-on priver cette femme du transfert des 12.000F, juste parce qu’elle n’a
pas eu envie de voter?


Doit-on la priver de cet argent, juste parce qu’elle a trouvé que les candidats étaient tous des lézards indignes de son vote? Voter est un droit et non une obligation. Et on ne peut pas punir quelqu’un parce qu’il refuse de jouir d’un droit!

Source journal SIKA’A

error: Le contenu est protégé !!