Société :  Le chef Aklobessi Edoh II de Dévégo dans un pétrin, sa maison a été démolie par la préfecture du Golfe.

AccueilSociale

Société : Le chef Aklobessi Edoh II de Dévégo dans un pétrin, sa maison a été démolie par la préfecture du Golfe.

Le chef quartier d'Aklobessikopé à Dévégo Aklobessi Edoh II , dans le Golfe 6 se trouve actuellement dans un pétrin. Sa maison familiale a été dém

Prix de l’Excellence: Cérémonie de remise des prix aux lauréats de F2E et lancement de la 2ème édition
Éternels accidents sur les routes : Après la carotte, de l’urgence d’utiliser le bâton
Un Togolais fonctionnaire au Canada et sa femme accusés de fraude dans un programme de subventions pour aînés

Le chef quartier d’Aklobessikopé à Dévégo Aklobessi Edoh II , dans le Golfe 6 se trouve actuellement dans un pétrin. Sa maison familiale a été démolie ce vendredi 26 février 2021 par les agents techniques de la préfecture du Golfe sur instruction du préfet du Golfe.


Les agents techniques de la préfecture du Golfe conduits sous l’égide du responsable Djanyi Sédina ont démoli la concession du chef du quartier d’Aklobessikopé à Dévégo située sur la voie publique selon l’autorité compétente.


« J’étais ce matin dans ma chambre lorsque j’ai appris la présence d’un Convoi de la gendarmerie nationale dirigé par les premiers responsables de la brigade de Baguida qui étaient arrivés avec un caterpillar devant notre maison familiale pour démolir le palais en construction » a fait savoir le chef quartier d’Aklobessikopé, Edoh Aklobessi II avant d’ajouter que « à ma sortie pour comprendre ce qui n’allait pas devant notre maison familiale, j’ai été pris et molesté par les gendarmes comme si j’étais un vulgaire. Ils ont confisqué mon portable parce que je voulais filmer la démolition » a t-il ajouté.


Selon toujours le chef d’Aklobessikopé, le Maire de la commune de Golfe 6, l’a informé il y a une semaine de la démolition de son palais en construction par les services techniques de la préfecture du Golfe sur décision du préfet Komlan Agbotsè qui lui demande humblement de libérer la voie publique.


Il faut rappeler que depuis quelques mois, le chef quartier d’Aklobessikopé Edoh Aklobessi II n’est pas d’accord avec les autorités compétentes sur la gestion de sa localité car les réserves administratives sont en voie de disparition. Il a par ailleurs annoncé que cette démolition est due à sa dernière sortie sur la radio Victoire la semaine dernière. Ce dernier dans sa sortie a déclaré que les deux enfants ayant trouvé la morts dans le Bocca de Dévégo serait dû à l’exploitation du sable par l’établissement Salaria avec un permis d’exploitation établi sur les faux dossiers de certains chefs du quartier de la localité.

Affaire à suivre …

error: Le contenu est protégé !!