Santé/Sociale : Aux journalistes avocats défenseurs de la brasserie BéBé!

AccueilSociale

Santé/Sociale : Aux journalistes avocats défenseurs de la brasserie BéBé!

Au sein de notre corporation il y a des journalistes qui sont directeur du journal alcoolique.info. Si on dit qu'il y a une boisson impropre à

MMLK / Nécessité de rompre définitivement avec Claude Le Roy au terme de son contrat de 3 ans ce 31 mars
Cité Quotidien De Maryse QUASHIE Et Roger E. FOLIKOUE: « Un autre partage du gâteau Africain »
Coronavirus : P Diddy récolte près de 4 millions de dollars à travers un live Instagram

Au sein de notre corporation il y a des journalistes qui sont directeur du journal alcoolique.info. Si on dit qu’il y a une boisson impropre à la consommation parce qu’elle serait périmée je pense que ce n’est plus un débat politique pour que des journalistes aux réflexions alimentaires jouent aux avocats défenseurs de la bras chérie. Ici, le confrère Carlos KETOHOU attirait l’attention de la population face à un danger. Si vous êtes une entreprise sérieuse et bien organisée il faillait chercher à le contredire mais pas avec des 10 tinctions.

La brillante carrière de Maradona avec des coups et trophées individuels n’a jamais caché sa passion à la drogue. Aux confères avocats de la société, même si vous êtes journaliste passionné des réflexions à tubes digestifs, amis à la bras chérie, le bon sens serait de conseiller les responsables de cette société à procéder à travers une association des consommateurs à une enquête pour situer l’opinion. Ça n’a même pas été fait! Ceux qui affichent les cornes du professionnalisme dans notre corporation ont préféré nous parler des médailles de la bras chérie. Du n’importe quoi! Nous sommes aux jeux olympiques? Au Togo, lorsqu’un confrère écrit que satan est vilain vous verrez toujours un autre journaliste ecrire le lendemain, sans connaître le coiffeur de satan, que satan est très beau. Parce qu’il a déjà pris de l’argent. Tant que au sein de la corporation vous allez toujours tordre le cou au professionnalisme le singe sale sera toujours mangé en public. La confraternité ne doit pas se limiter aux pils périmés.

La bras chérie au lieu de procéder à une enquête pour démentir l’information si c’est faux, a plutôt organisé une conférence de presse pour célébrer bêtement des médailles olympiques de la boisson. C’est comme si on te dit que tu as le VIH/SIDA et tu appelles les journalistes pour célébrer le nombre de femmes que tu as enceintées. C’est ridicule! Des confrères ne restent indifférent dans cette misère. Le ventrolisme a pris la place du professionnalisme. Eh journalistes! Si des cannettes de bière suffisent à jouer à l’ aveuglette déontologique, qu’adviendrait-il si on vous remet 400 000f?

plumes AK43

error: Le contenu est protégé !!