Togo/ Un surveillant du concours de l’OTR désabusé.

AccueilPolitique

Togo/ Un surveillant du concours de l’OTR désabusé.

Depuis quelques années, nous constatons des dysfonctionnement organisationnelles des concours de L'OTR. Celui de cette année est criard. L'Office

L’INTÉGRALITÉ DU COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 18 SEPTEMBRE 2019
Que valent les  »Ressources éducatives » dans un pays où les infrastructures sont inexistantes ?
Faure Gnassingbé, les Turcs et la première dame manquante

Depuis quelques années, nous constatons des dysfonctionnement organisationnelles des concours de L’OTR. Celui de cette année est criard.

L’Office Togolais des recettes, a fait concourir le samedi des togolais afin de recruter 200 agents de surveillance du territoire douanier. Ce concours a connu la participation de 26.000 jeunes togolais.
Prévu pour commencer à 7h00, le concours n’a démarré qu’à 8h40.

Pour ce qui est de l’organisation, nous soulignons le dysfonctionnement dû peut-être à la non implication des établissements scolaires d’accueil.
Bien que les chefs d’établissement ne soient pas associés à aucun niveau d’organisation ceux-ci par expérience ont assuré l’organisation matérielle: la numérotation des tables bancs, l’affichage des listes des candidats et la préparation des salles. Les agents de l’OTR ont assuré d’autres tâches où nous avons noté plusieurs dysfonctionnements. Les candidats ont eu de la peine à retrouver leurs centres d’écrit. Des numéros de table attribués aux candidats, ne respectent aucune norme. Les surveillants agents de l’OTR n’ont aucune notion concernant la surveillance et la police des examens et concours. Le drame c’est qu’ils n’écoutent pas les conseils des quelques professeurs sollicités pour la circonstance.
S’il y a également un point qui a fait beaucoup de remous c’est bien les 5000fr payés aux surveillants à la fin.


La plupart des survivants à ce concours ont été surpris désagrément par cette modique rémunération qui est en déphasage de la réalité. Cette désagréable surprise était autant plus grande quand on sait que pour la plupart des concours ( police, enseignement, santé… bref la fonction publique) la surveillance est à 10.000 Fr.

<< J’ai été choqué parce que le carburant que j’ai utilisé pour ma voiture n’est pas à ce prix >> confie à notre rédaction, un surveillant de salle interrogé sur place.

Le souhait de tous est que ceux qui seront retenus pour la correction soient mieux traités.

P. N.