AccueilSanté

Visière n’est pas cache-nez: Les visières ne protègent pas suffisamment contre la COVID-19

La visière transparente protégera votre visage et vos yeux des projections de bois. Les visières de protection, utilisées à des fins professionnel

COVID-19: Le PPT adresse ses remerciements à l’UE pour l’appui financier qui va permettre aux médias de plus contribuer et à lutter contre cette pandémie.
Togo/Santé: Le Centre hospitalier universitaire (CHU) Sylvanus Olympio est souffrant.
Les problèmes de prostate

La visière transparente protégera votre visage et vos yeux des projections de bois.

Les visières de protection, utilisées à des fins professionnelles ou personnelles, ne procurent pas une protection suffisante contre le Covid-19 lorsqu’elles sont utilisées sans un masque, selon l’Office fédéral de la santé publique, l’organisme compétent en matière de santé publique en Suisse.

Lorsque la distance de 1,5 mètre ne peut pas être maintenue, le masque est nécessaire, explique l’office dans une prise de position publiée mercredi et relayée par l’agence suisse ATS.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) les muqueuses sont des portes d’entrée de la Covid-19 dans l’organisme humain. Et pour se protéger, il est conseillé le port des bavettes, encore appelées masques et se laver assez régulièrement les mains avec les solutions recommandées.

Plusieurs types de masques sont depuis lors mis sur le marché. Outre les masques chirurgicaux qui sont de plus en plus rares, il y a de ces masques faits en tissu et des visières qui ne protègent pas suffisamment.

Aucun effet contre les particules en suspension

Un avis qui rejoint celui des autorités françaises. « Les visières ou écrans faciaux ne sont pas des équipements de protection respiratoire, mais des équipements de protection des yeux et du visage. […] Ils n’ont pas l’efficacité des masques de protection respiratoire », écrit l’INRS, l’Institut national de recherche et de sécurité, sur son site.

L’une des différences majeures entre le masque et la visière concerne les particules en suspension. Le premier permet de s’en protéger tandis que la seconde se révélerait inefficace en la matière.

En revanche, les visières sont tout à fait à même d’éviter à son porteur d’être contaminé par « des grosses gouttelettes émises immédiatement après une toux par une personne à proximité et face à l’écran », selon l’INRS.

L’apparition de coronavirus depuis le 6 mars dernier a fini par imposer le port de masque au Togo. Cela devient d’ailleurs obligatoire au Togo depuis le 9 juin dernier et les contrevenants sont traqués. Beaucoup ont dû payer des amendes de trois mille (3.000) FCFA. Peu à peu, le port de masque ou cache-nez rentre dans les habitudes. Mais depuis quelques jours, la visière fait son apparition au Togo et fait un effet de mode. Privilégiée par une
certaine classe nantie, la visière est davantage fréquente dans la circulation. Paradoxalement, la plupart de ceux qui l’arborent, sont sans masque en dessous. Or, la visière de par sa fabrication ne peut remplacer le masque.

Elle ne peut protéger que contre la poussière. Elle n’est pas plus que l’écran de protection d’un casque à moto. Par conséquent, elle ne peut protéger contre le virus. Il est temps que ceux qui portent les visières sans l’associer aux masques cessent ce jeu dangereux. La santé de tous en dépend. Cela peut être une ignorance.

error: Le contenu est protégé !!